18 juillet 2017 / 11:11 / dans 4 mois

ENQUÊTE-Inflation-La BoJ risque encore de reporter le calendrier

* Enquête sur les taux:

* reuters://realtime/verb=Open/url=cpurl:/apps.cp./Apps/cb-polls?RIC=JPINTRQP

* Enquête sur la croissance et l‘inflation:

* reuters://realtime/verb=Open/url=cpurl:/apps.cp./Apps/cb-polls?RIC=JPINTRQP

par Kaori Kaneko

TOKYO, 18 juillet (Reuters) - La Banque du Japon (BoJ), dont le conseil de politique monétaire se réunira les 19 et 20 juillet, devrait encore repousser dans le temps la réalisation de son objectif d‘une inflation annuelle de 2% en raison d‘une hausse des prix anémique en dépit de l‘amélioration de la situation économique, montre une enquête Reuters auprès d‘économistes.

Ils s‘attendent à ce que l‘inflation accélère graduellement vers un taux de 1% cette année sans parvenir à atteindre ce seuil, pas plus qu‘en 2018 d‘ailleurs. En mai, l‘indice des prix à la consommation “core”, hors produits frais mais incluant les produits pétroliers, s‘est inscrit en hausse de 0,4% sur un an.

“Les salaires et les prix augmentent mais pas aussi rapidement que la BoJ le prévoit. La banque devra reporter le calendrier de réalisation de son objectif d‘inflation à un moment ou à un autre”, a dit Hidenobu Tokuda, économiste du Mizuho Research Institute.

“La BoJ ne va vraisemblablement pas changer l‘objectif lui-même mais il est probable qu‘elle en fasse un objectif à moyen ou long terme.”

L‘amélioration de l‘activité devrait pousser la BoJ à relever ses prévisions de croissance cette semaine tout en abaissant celles concernant l‘inflation, ont dit des sources au fait du dossier à Reuters.

Sur les 33 économistes interrogés entre le 6 et le 17 juillet, 27 s‘attendent à ce que la banque centrale décale la date de réalisation de l‘objectif d‘inflation, actuellement fixée à l‘horizon de l‘exercice fiscal 2018. Mais ils sont aussi une majorité à considérer que l‘objectif lui-même ne sera pas remis en cause.

“La Réserve fédérale et la Banque centrale européenne ont aussi fixé un objectif de 2%, donc si la BoJ ne le maintenait pas au même niveau, le yen pourrait s‘apprécier et remettre en cause sa stabilité”, a dit Atsushi Takeda (Itochu Economic Research Institute).

“Je ne m‘attends donc pas à ce que la BoJ change l‘objectif d‘inflation lui-même dans le cadre actuel de la politique (monétaire).”

La médiane des prévisions des économistes interrogés pour l‘inflation “core” ressort à 0,7% pour l‘exercice fiscal en cours, clos fin mars 2018, et 0,8% pour le suivant. La croissance s‘établirait à 1,4% sur l‘exercice en cours avant de ralentir à 1,1% sur le suivant.

Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below