29 mars 2017 / 13:10 / dans 8 mois

LEAD 1-La BCE peu encline à modifier son discours en avril-sources

(Actualisé avec contexte)

FRANCFORT, 29 mars (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) prendra bien soin, lors de sa réunion d‘avril, de ne pas modifier en quoi que ce soit son message de politique monétaire dans la mesure où les quelques changements mineurs opérés en mars ont déstabilisé les investisseurs au risque de renchérir le coût de l‘emprunt pour les pays périphérique de la zone euro.

Le discours tenu par la BCE le 9 mars dernier a été largement extrapolé, a déclaré une source de la banque centrale.

La BCE tient à rassurer aux investisseurs en faisant savoir qu‘elle est loin d‘en avoir fini avec sa politique ultra-accommodante, laissant penser qu‘elle n‘est pas disposée à reformuler son discours avant juin, ont rapporté six sources proches du Conseil des gouverneurs.

L‘euro, les valeurs bancaires et les rendements des emprunts de la zone euro ont tous fléchi en réaction à cette information. L‘euro a touché un plus bas d‘une semaine de 1,0743 dollar et d‘un mois de 119,05 yens.

Le rendement du Bund à 10 ans a perdu quatre points de base à 0,34%, tandis que l‘indice des bancaires européennes a cédé 0,8%.

Alors que le niveau actuel des rendements obligataires reste acceptable, une hausse de leur part serait problématique particulièrement pour des pays comme l‘Italie, l‘Espagne et le Portugal, où le remboursement de la dette représente une charge de poids pour les finances publiques. Une progression des rendements pèserait en outre sur les investissements et entraverait la croissance.

Lors de sa dernière réunion, la BCE a certes laissé sa politique monétaire inchangée dans un contexte d‘amélioration de la conjoncture dans la zone euro, mais la tonalité un peu moins accommodante de son président au cours de sa traditionnelle conférence de presse a surpris.

Mario Draghi a souligné que la mention stipulant que le Conseil des gouverneurs utiliserait tous les moyens à sa disposition en cas de besoin pour atteindre ses objectifs, qui figurait jusqu‘à présent dans sa déclaration introductive, avait été supprimée.

UN MESSAGE “SURINTERPRÉTÉ”

Ce message n‘a pas été interprété comme la BCE l‘aurait voulu.

”Nous voulions faire comprendre que les risques extrêmes avaient diminué mais le marché l‘a interprété comme un pas vers la fin (de la politique ultra-accommodante), a dit l‘une des sources. “On a beaucoup trop extrapolé le message”.

A la suite de ces déclarations, les rendements obligataires des dettes souveraines avaient nettement monté et les investisseurs commençaient à anticiper une hausse des taux au premier trimestre 2018, en dépit des démentis implicites de la Banque centrale.

L‘entretien accordé par le gouverneur de la Banque d‘Autriche au journal allemand Handelsblatt le 16 mars dernier n‘a pas contribué à calmer le jeu. Ewald Nowotny y déclarait que la BCE pourrait relever ses taux individuellement, le taux des dépôts avant son taux de refinancement, et ce sans attendre la fin de son programme d‘assouplissement quantitatif.

Mais lundi,l‘économiste en chef de l‘institut d‘émission, Peter Praet, est intervenu pour préciser le sens du discours de la BCE. Il a assuré qu‘une logique forte présidait à l‘évolution du guidage des anticipations des marchés pratiqué par la BCE, qui a dit que les taux d‘intérêt resteraient à leur niveau actuel, voire même diminueraient, bien après que le programme de 2.300 milliards d‘euros de rachats d‘actifs aura été terminé.

La BCE s‘est refusée à tout commentaire.

Balazs Koranyi, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below