29 mars 2017 / 10:00 / il y a 8 mois

Accord provisoire entre Athènes et ses créanciers - sources

ATHENES, 29 mars (Reuters) - La Grèce et ses créanciers sont parvenus à un accord provisoire sur la réforme du marché du travail, une baisse des dépenses publiques et des questions liées à l‘énergie dans le cadre de l‘examen de la mise en oeuvre du plan de renflouement, a-t-on appris mercredi de sources proches des discussions.

Cette avancée pourrait permettre un accord avant la prochaine réunion des ministres des Finances de la zone euro, le 7 avril, précisent ces trois sources.

D‘après une de ces sources, la Grèce va réduire les dépenses liées aux retraites et cette baisse représentera jusqu‘à 1% du PIB en 2019. Le seuil d‘imposition devrait être abaissé à 6.000 euros, ce qui représenterait là aussi un gain de 1% du PIB.

Concernant le marché du travail, l‘accord ne contraint pas la Grèce à libéraliser davantage les plans sociaux, ainsi que le demandait à l‘origine le FMI. Les négociations collectives, affaiblies dans le cadre de réformes mises en oeuvre en 2012, seront relancées à la fin de l‘actuel plan de renflouement, qui doit expirer en 2018.

Athènes va également vendre les centrales à charbon de la principale compagnie d‘électricité grecque PPC. (Renee Maltezou; Henri-Pierre André pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below