28 mars 2017 / 11:49 / dans 8 mois

RWE veut jouer un rôle dans la consolidation du secteur

* Participer dans ses principaux marchés à moyen terme

* No comment sur une participation minoritaire dans Innogy

* Un rapprochement RWE/Uniper possible-analystes et investisseurs

FRANCFORT/DÜSSELDORF, 28 mars (Reuters) - RWE a annoncé mardi son intention de jouer un rôle actif dans la consolidation du secteur de la production d‘électricité, en étant à l‘affût d‘opportunités sur ses principaux marchés - l‘Allemagne, la Grande-Bretagne et les Pays-Bas - qui pourraient lui permettre de s‘y renforcer.

Le numéro trois allemand de l‘énergie pourrait faire des acquisitions “sélectives et opportunistes” si des concurrents se retirent du secteur et renoncent à des actifs à bons prix, a déclaré le président du directoire du groupe, Rolf Martin Schmitz, à l‘occasion d‘une journée investisseurs.

Rolf Martin Schmitz avait relancé les spéculations sur une consolidation du secteur en annonçant il y a deux semaines que RWE réfléchissait à ses options stratégiques, y compris à des alliances ou à la vente d‘une participation dans sa filiale à 76,8% Innogy.

Selon les analystes et les investisseurs, les chances de reprise par RWE d‘Uniper, l‘entité qui regroupe les centrales électriques traditionnelles et le négoce d‘énergie d‘E.ON, se sont accrues. E.ON détient toujours 46,65% d‘Uniper.

“Un rapprochement entre RWE et Uniper pourrait déboucher sur des synergies dans la gestion des centrales électriques”, a déclaré Thomas Deser, gérant de fonds principal chez Union Investment, ajoutant toutefois qu‘il y aurait au préalable des obstacles réglementaires à franchir.

Rolf Martin Schmitz a refusé de dire si RWE accepterait se contenterait d‘une participation seulement minoritaire dans Innogy, se bornant à dire que RWE gérerait sa participation dans sa filiale de réseaux, d‘énergies renouvelables et de distribution de manière à accroître la valeur pour les investisseurs.

Il a également exclu la vente de centrales électriques.

L‘italien Enel avait aussi estimé, il y a deux semaines, que le secteur européen des services aux collectivités offrirait des opportunités de fusions-acquisitions une fois que les élections en France et en Allemagne seront passées et que le nouveau cadre réglementaire du marché de l‘électricité en Europe serait approuvé. (Christoph Steitz et Tom Kaeckenhoff; Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below