21 mars 2017 / 17:41 / il y a 8 mois

Sanofi, Regeneron défient Amgen en justice sur leur anti-eczéma

BOSTON, 21 mars (Reuters) - Sanofi et Regeneron Pharmaceuticals ont saisi la justice américaine pour lui demander de déclarer que leur traitement contre l‘eczéma, le Dupixent ou dupilumab, ne viole pas un brevet d‘Amgen relatif à un médicament contre l‘asthme jamais commercialisé.

Cette requête, déposée lundi devant un tribunal fédéral de Boston, vise à devancer la procédure que pourrait lancer Amgen pour défendre un brevet obtenu dans les années 2000 pour le développement d‘un traitement contre l‘asthme.

Amgen a finalement renoncé à développer ce traitement faute de résultats concluants durant la période d‘essais, selon le recours déposé en justice.

“Sanofi et Regeneron souhaitent éliminer tout obstacle potentiel qu‘Amgen pourrait chercher à lever contre la commercialisation prévue du Dupixent aux Etats-Unis”, écrivent le laboratoire français et son partenaire américain dans leur requête.

Amgen affirme dans un communiqué qu‘il dispose bien d‘un brevet couvrant ce traitement et qu‘il fera valoir ses droits en justice.

Le dupilumab devrait obtenir d‘ici le 29 mars un feu vert des autorités sanitaires américaines pour une commercialisation aux Etats-Unis. Il dispose, selon les analystes, d‘un potentiel annuel de ventes de plus de 5,0 milliards de dollars (4,63 milliards d‘euros) d‘ici à 2023, selon les données Thomson Reuters.

Le dupilumab fait aussi l‘objet d‘essais pour le traitement de l‘asthme et d‘autres pathologies.

Sanofi souligne dans un communiqué publié mardi que la requête déposée à Boston constitue une mesure préventive pour “préserver la valeur de notre thérapie innovante Dupixent”.

Il s‘agit d‘un nouveau front dans la bataille judiciaire qui oppose les trois laboratoires.

Une juge fédérale du Delaware a bloqué en janvier la commercialisation par Sanofi et Regeneron de leur traitement contre le cholestérol Praluent, répondant ainsi à une demande d‘Amgen qui les accuse de violation de brevets. Le Praluent a été autorisé à rester sur le marché durant les procédures d‘appel. (Nate Raymond; Bertrand Boucey pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below