21 mars 2017 / 12:41 / dans 8 mois

Le PDG de Vinci préfère ne pas "toucher" au mur de Trump

PARIS, 21 mars (Reuters) - Le PDG du groupe de travaux public Vinci a déclaré mardi qu‘il préférait ne pas participer à la construction du mur que le président américain Donald Trump souhaite construire à la frontière de son pays avec le Mexique.

“Ce n‘est pas du tout un jugement de valeur, ni des Etats-Unis, ni du mur, nous, nous préférons plutôt ne pas toucher à ce mur”, a dit Xavier Huillard, invité de BFM Business.

Il a notamment expliqué qu‘il devait prendre en compte la sensibilité de ses collaborateurs à la fois aux Etats-Unis et dans le reste du monde.

“Si nous décidons de faire quelque chose qui est susceptible de choquer une majorité de nos salariés, je crois qu‘il vaut mieux l‘éviter”, a-t-il estimé.

Le groupe LafargeHolcim a récemment déclenché une polémique en se disant prêt à participer à la construction du mur promis par Donald Trump pour lutter contre l‘immigration clandestine.

Le chef de la diplomatie française avait notamment appelé publiquement le cimentier franco-suisse à ses responsabilités.

Le projet de construction de ce mur est à l‘origine de fortes tensions diplomatiques entre Washington et Mexico, en raison notamment de la volonté de la Maison-Blanche de faire payer ce mur par le Mexique.

voir aussi:

* Trump et Peña Nieto admettent leurs divergences sur le “mur”

* Ayrault appelle Lafarge à “réfléchir” à sa participation au mur de Trump (Julien Ponthus, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below