17 mars 2017 / 12:28 / il y a 6 mois

Gestion-Groupama prêt à la consolidation chez les mutualistes

PARIS, 17 mars (Reuters) - Groupama s‘est dit prêt vendredi à participer à un mouvement de consolidation chez les assureurs mutualistes, notamment dans le secteur de la gestion d‘actifs gagné ces derniers mois par une nouvelle vague de fusions et d‘acquisitions.

L‘assureur français a en revanche exclu toute cession de sa filiale Groupama Asset Management à l‘image de la vente par la banque italienne Unicredit du gestionnaire d‘actifs Pioneer au français Amundi pour 3,5 milliards d‘euros. et

“Les mutualistes, qui sont une famille encore relativement éclatée, ont tout intérêt à développer des solutions communes de manière à bénéficier globalement des effets de taille”, a déclaré Thierry Martel, le directeur général de Groupama, lors d‘une conférence de presse.

“Si Groupama peut contribuer, sur ce domaine de l‘asset management comme sur d‘autres, à créer des plateformes utiles au monde mutualiste, c‘est quelque chose qui pourrait nous intéresser”, a-t-il ajouté.

S‘il n‘est pas vendeur de sa filiale de gestion d‘actifs, l‘assureur a reconnu avoir reçu des offres pour Groupama Asset Management dont les encours s‘élèvent à 96,8 milliards d‘euros.

“Le marché est très à l‘affût de ce sujet. Aujourd‘hui, nous ne sommes absolument pas vendeurs de Groupama Asset Management”, a souligné Thierry Martel.

Autre illustration de la consolidation en cours dans l‘industrie de la gestion d‘actifs, les deux britanniques Standard Life et Aberdeen ont dévoilé début mars leur projet de fusion à 11 milliards de livres (12,7 milliards d‘euros).

Pour l‘exercice 2016, l‘assureur a fait état d‘un bénéfice net en recul de 12,5% à 322 millions d‘euros, en raison notamment d‘une dépréciation du ‘goodwill’ de 90 millions sur ses activités en Turquie.

Son chiffre d‘affaires est de son côté ressorti à 6,28 milliards d‘euros contre 6,316 milliards en 2015.

En dépit de sa dépréciation sur la Turquie, Groupama n‘entend toutefois pas quitter ce marché que le groupe considère comme un relais de croissance.

“Céder une filiale d‘assurance aujourd‘hui en Turquie est impossible. Il y a un principe de réalité qui s‘impose”, a fait savoir le directeur général de Groupama.

Le communiqué des résultats de Groupama

bit.ly/2mCgM8B (Matthieu Protard, édité par Julien Ponthus)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below