17 mars 2017 / 00:28 / dans 8 mois

Budget-Trump veut des fonds contre l'EI, pour moderniser Guantanamo

WASHINGTON, 17 mars (Reuters) - Donald Trump va demander une enveloppe discrétionnaire d‘environ deux milliards de dollars pour financer la lutte contre l‘organisation Etat islamique dans les six prochains mois, dans laquelle son administration envisage des changements de stratégie.

Le président américain cherche également à moderniser les infrastructures de la prison militaire de Guantanamo, à Cuba, que son prédécesseur Barack Obama n‘est pas parvenu à fermer en dépit de sa promesse de campagne sur le sujet .

“Il semble peu probable que nous la fermions prochainement”, a déclaré le sous-secrétaire à la Défense, John Roth, lors d‘une conférence de presse jeudi.

Les deux propositions font partie d‘une demande de 30 milliards de dollars de fonds supplémentaires pour l‘exercice fiscal 2017 débuté sous l‘administration Obama, et qui s‘achève en septembre.

Elles prévoient de relever les dépenses liées à la lutte contre l‘Etat islamique, notamment pour fournir des engins explosifs sophistiqués et des boucliers anti-drone. Si elles sont acceptées par le Congrès, elles porteraient à son plus haut niveau l‘enveloppe consacrée à la campagne anti-EI, précise le Pentagone.

“Ce sera sans doute notre plus grande requête”, a dit John Roth.

Selon certains experts, cette enveloppe discrétionnaire de deux milliards, qui ne précise pas l‘allocation des fonds, risque de faire face à l‘opposition du Congrès, traditionnellement soucieux de maîtriser les dépenses du Pentagone.

DES PROJETS DE CONSTRUCTION À GUANTANAMO

Pendant la campagne électorale, Trump a assuré qu‘il souhaitait maintenir la prison de Guantanamo, et même “la remplir de mauvais types”. Au fil des transferts de prisonniers menés sous Obama, la population carcérale de Guantanamo s‘est réduite, pour passer à 41 prisonniers.

La prison a été créée sous George W. Bush pour regrouper les “ennemis combattants” capturés dans le cadre de la “guerre contre le terrorisme” déclarée après les attentats du 11 septembre 2001.

Dans le cadre d‘une demande de plus de 5 milliards de dollars pour les “opérations militaires à l‘étranger”, l‘administration Trump requiert une enveloppe de 1,1 milliard pour plusieurs projets du Pentagone, et notamment “l‘organisation et la conception de projets de construction en soutien aux opérations de détention dans la baie de Guantanamo, à Cuba”.

La demande de budget pour l‘exercice 2017 inclut également une hausse de près de 25 milliards de dollars pour répondre aux “besoins” du département de la Défense.

Lockheed Martin serait l‘un des premiers bénéficiaires de cette hausse, puisque 13,5 milliards de dollars supplémentaires seraient alloués au matériel militaire, notamment à la commande de cinq chasseurs F-35 additionnels.

Boeing verrait ses commandes augmenter de 2,4 milliards, pour 24 de ses avions F/A-18 E/F.

Le déploiement en Corée du Sud du système de défense antimissile THAAD devrait également bénéficier d‘une partie de l‘enveloppe, dans un contexte de grande tension avec la Corée du Nord.

Phil Stewart et Mike Stone; Julie Carriat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below