16 mars 2017 / 08:47 / dans 8 mois

Chine-Hausse de taux mais pas de changement de cap monétaire

* Une politique monétaire un peu moins accommodante

* Mais pas de changement de cap fondamental

* Plutôt une réaction aux décisions de la Fed

* Des risques liés à l‘accumulation de dettes

par John Ruwitch et Winni Zhou

SHANGHAI, 16 mars (Reuters) - La banque centrale chinoise a relevé jeudi une partie de sa grille de taux d‘intérêt afin, de l‘avis des économistes, d‘éviter des sorties de capitaux et de préserver la stabilité du yuan au lendemain du tour vis de monétaire de la Réserve fédérale américaine.

La hausse de ces taux à court terme est la troisième entreprise en Chine en autant de mois et elle survient au lendemain de la fin de la session annuelle du Parlement durant laquelle les dirigeants chinois ont insisté sur la priorité de s‘attaquer aux risques liés à l‘accumulation rapide de la dette, en particulier celle des entreprises.

Quelques heures auparavant, la banque centrale américaine avait, comme prévu, relevé d‘un quart de point son principal taux directeur d‘un quart de point pour la deuxième fois en trois mois. La Fed a dit anticiper en tout trois hausses du loyer de l‘argent en 2017 et trois autres en 2018.

“La hausse des taux aux États-Unis et le resserrement de la politique monétaire américaine pourraient déclencher de nouvelles sorties de capitaux et avoir un impact négatif sur le système financier chinois”, a déclaré Yang Zhao, économiste chez Nomura. “Je pense qu‘ils (les responsables chinois) veulent stabiliser la monnaie”, a-t-il ajouté.

“Le timing est parlant. La Chine ne fait plus bande à part vis-à-vis de la Fed et, plus généralement, de la situation financière internationale”, observe Alicia Garcia Herrero, économiste en chef pour la région Asie-Pacifique chez Natixis.

Certains analystes s‘attendaient à une nouvelle hausse des taux du marché monétaire chinois pour évacuer les effets secondaires d‘une politique de stimulation de la croissance par la dette et pour décourager les spéculateurs de jouer contre le yuan.

La Banque populaire de Chine (BPC) a également relevé jeudi le taux pivot du yuan de 0,37%, soit 253 “pips”, la hausse la plus importante en près de deux mois. Le taux pivot du yuan est ainsi passé de 6,9115 mercredi à 6,8862 jeudi.

Le yuan a baissé de 6,5% contre le dollar l‘an dernier, obligeant le gouvernement à contrôler plus étroitement les sorties de capitaux pour préserver les réserves de change.

Le yuan est globalement stable depuis le début de l‘année, alors que le dollar marque une pause mais le gouvernement chinois reste vigilant car de nombreux observateurs du marché s‘attendent à ce que la devise américaine reparte de l‘avant.

PAS DE CHANGEMENT DE POLITIQUE MONÉTAIRE

Les décisions de la BPC reflètent surtout la volonté de la banque centrale de maintenir un taux de change du yuan relativement élevé et de renchérie le coût des positions à découvert sur la monnaie nationale, a déclaré Zhou Hao, économiste pour les marchés émergents chez Commerzbank.

C‘est pourquoi la banque centrale chinoise a précisé qu‘il ne fallait pas y voir un changement de cap de sa politique monétaire, adoptant un biais légèrement moins accommodant pour éviter soigneusement de porter préjudice à la croissance et se traduisant jeudi, la plupart du temps, par un relèvement limité à 10 points de base, comme elle l‘avait déjà fait en janvier et en février.

C‘est ainsi que les taux des opérations de réméré à sept jours, à 14 jours et à 28 jours sont passés respectivement à 2,45%, 2,60% et 2,75%. En dépit des explications données par la BPC, certains économistes font valoir que le taux à sept jours est devenu de facto un taux directeur de sa politique monétaire.

La BPC préfère évoquer une flexibilité des taux favorable au désendettement, au “dégonflement des bulles” et à la prévention des risques.

Par ailleurs, le taux de la facilité de crédit au jour le jour est relevé de 20 points de base à 3,30%, tandis que les taux des crédits à sept jours et à un mois ont augmenté chacun de 10 points de base à respectivement 3,45% et 3,80%, ont dit des sources. La BPC n‘était pas disponible dans l‘immédiat pour commenter cette information.

La banque centrale a également injecté une grande quantité de liquidités pour fluidifier le marché financier. La BPC a injecté 113,5 milliards de yuans (15,35 milliards de dollars) remboursables à six mois et 189,5 milliards de yuans à un an, des liquidités destinées à 17 établissements financiers.

“(Le marché) n‘a pas besoin de sur-interpréter le montant et le prix de chaque opération”, a déclaré la BPC. “Les changements de taux sont normaux et n‘indiquent pas un changement d‘orientation de la politique monétaire”, a ajouté l‘institut d‘émission, alors que les économistes interrogés par Reuters en début d‘année pensaient que le statu quo prévaudrait au moins jusqu‘au deuxième trimestre inclus. (Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below