15 mars 2017 / 18:29 / dans 6 mois

Pologne-PGNiG n'est plus candidat au rachat des actifs d'EDF

VARSOVIE, 15 mars (Reuters) - Le groupe public gazier polonais PGNiG a annoncé mercredi son retrait du consortium de groupes énergétiques polonais qui souhaitait racheter à EDF des actifs en Pologne.

En janvier, ce consortium composé des entreprises publiques Polska Grupa Energetyczna (PGE), Enea, Energa et PGNiG Termika avaient dit avoir signé un protocole d‘accord avec le groupe français en vue de lui reprendre des activités en Pologne, après le veto de Varsovie à leur cession à des investisseurs étrangers.

PGNiG n‘a pas donné aucune explication à son retrait. PGE, le premier électricien polonais, reprendra la part de PGNiG dans le consortium et détiendra au total 60% de parts, contre 20% chacune pour Enea et Energa. (Agnieszka Barteczko; Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below