15 mars 2017 / 11:40 / il y a 8 mois

Une victoire de Le Pen ferait fondre la valeur des banques-Citi

PARIS, 15 mars (Reuters) - La valorisation boursière des banques françaises pourrait être amputée d‘un quart en cas de victoire de Marine Le Pen à l‘élection présidentielle, écrit mercredi Citigroup dans une note, où elle estime à 20% les chances de la dirigeante du Front national de devenir présidente.

“En moyenne, notre scénario ‘stressé’ indique une valorisation de 25% plus basse en comparaison des cours de Bourse actuels”, écrivent les analystes de la banque américaine.

Ces derniers estiment que les banques françaises sous-performent de 5% leurs consoeurs européennes depuis la fin janvier et l‘éclatement du “Pénélope Gate”, qui entache la campagne du candidat Les Républicains François Fillon et ranime le risque politique adossé à l‘Hexagone.

Pour Citi, BNP Paribas serait la banque la moins exposée alors que Société générale aurait au contraire le plus à craindre en raison de sa plus forte exposition à l‘économie française.

Le Front national a placé la sortie de la France de la zone euro au coeur de son projet politique et conteste les prédictions de crise financière qui pourrait en découler.

* Graphique de la performance des banques françaises :

bit.ly/2mNgnT9 (Julien Ponthus, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below