15 mars 2017 / 14:28 / dans 8 mois

LEAD 1-H&M a subi un recul inattendu de ses ventes en février

(Actualisé avec détails et cours de Bourse)

STOCKHOLM, 15 mars (Reuters) - Le géant suédois du prêt-à-porter H&M décroche en Bourse mercredi après l‘annonce d‘une baisse de 1% de ses ventes en monnaie locale en février, leur premier recul mensuel depuis mars 2013.

Les analystes interrogés par Reuters attendaient au contraire une progression de 6% en moyenne.

Le titre du numéro deux mondial du secteur perd 4,95% à 234,40 couronnes suédoises à la Bourse de Stockholm vers 11h00 GMT, accusant la plus forte baisse de l‘indice européen FTSEurofirst 300.

Les ventes de H&M en Allemagne, son principal marché, ont chuté de 9% en février, selon une étude de Textilwirtschaft publiée le 8 mars.

“Je pense que les conditions de marché sont la principale explication au mauvais chiffre de février”, a déclaré Adam Cochrane, analyste chez UBS, ajoutant que les investisseurs craignaient également que la part de marché du géant de l‘habillement recule.

H&M, qui a vu la croissance de ses ventes ralentir et ses bénéfices baisser l‘année dernière, a lancé davantage de marques afin d‘élargir sa clientèle et a investi pour améliorer ses sites de vente en ligne face à une concurrence de plus en plus rude.

Le groupe a précisé que la baisse de ses ventes en février s‘expliquait en partie par le calendrier, 2016 ayant été une année bissextile. Cet effet a eu un impact de quatre points de pourcentage, a-t-il dit.

Février est le dernier mois du premier trimestre de l‘exercice décalé de H&M.

Les ventes nettes sur ces trois mois ont atteint 47 milliards de couronnes (4,94 milliards d‘euros), contre 43,7 milliards un an plus tôt. Les analystes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne 48,1 milliards de couronnes.

H&M publiera le 30 mars les résultats pour son premier trimestre fiscal.

L‘espagnol Inditex a annoncé mercredi un bénéfice net en hausse de 10% au titre de 2016. Le titre du numéro un mondial de l‘habillement reculait de 0,52 à 31,225 euros à la Bourse de Madrid. (Anna Ringstrom; Bertrand Boucey et Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below