10 mars 2017 / 12:15 / dans 6 mois

Les entreprises chinoises trop endettées, dit la banque centrale

* Le désendettement des entreprises prendra du temps

* La Chine doit d‘abord stabiliser la dette globale

* La croissance des crédits immobiliers ralentit

par Kevin Yao et Yawen Chen

PÉKIN, 10 mars (Reuters) - L‘endettement des entreprises chinoises est trop élevé mais il faudra du temps pour le ramener à des niveaux plus faciles à gérer, a déclaré vendredi le gouverneur de la banque centrale chinoise, soulignant les défis restant à accomplir pour la deuxième économie mondiale pour parvenir à une croissance plus durable.

Les dirigeants chinois se sont engagés à contenir en 2017 les risques liés à l‘endettement et à l‘immobilier après des années d‘expansion soutenue par le crédit afin de répondre aux objectifs officiels de croissance économique.

Mais de nombreux analystes restent sceptiques quant aux engagements du gouvernement chinois à poursuivre des réformes potentiellement douloureuses, surtout si la croissance faiblit.

“Le ratio d‘endettement des entreprises est trop élevé”, a déclaré à la presse le gouverneur de la Banque populaire de Chine (BPC), Zhou Xiaochuan, lors d‘une conférence de presse en marge de la session annuelle du Parlement.

Des efforts seront déployés pour contenir le niveau d‘endettement, notamment par la restructuration des entreprises lourdement endettées, parallèlement à une initiative visant à réduire l‘excès de capacité industrielle, a-t-il expliqué.

Les banques retireront leur soutien aux entreprises financièrement non viables, a-t-il ajouté, réitérant les promesses faites par d‘autres responsables l‘an dernier d‘évincer du marché ces entreprises “zombies”.

“Personnellement, je pense que ce processus se fera plutôt à moyen terme. Il n‘y aura pas de résultats très évidents à court terme parce que le stock existant (de dette) est très important”, a-t-il ajouté.

LE RATIO DETTE/PIB AUGMENTE

Les mesures prises par les autorités locales pour freiner l‘envolée des prix des logements ralentiront la croissance des crédits immobiliers dans une certaine mesure mais les prêts au logement continueront à croître à un rythme relativement rapide, a-t-il expliqué.

La dette des entreprises chinoises a grimpé à 169% du produit intérieur brut (PIB), selon les chiffres de la Banque des règlements internationaux (BRI).

La Chine doit d‘abord stabiliser son niveau d‘endettement global avant de le réduire progressivement, a dit pour sa part le gouverneur adjoint de la banque centrale, Yi Gang, lors de la même conférence de presse.

Le ratio dette/PIB de la Chine est passé à 277% fin 2016, contre 254% un an plus tôt, avec une part croissante de nouveaux crédits utilisés pour rembourser le service de la dette, écrivent les analystes d‘UBS dans une note.

La croissance du crédit en Chine a été “très rapide” selon les standards mondiaux et sans une stratégie globale pour faire face au surendettement, il y a un risque croissant d‘une crise bancaire ou d‘un net ralentissement de la croissance économique, voire des deux, a mis en garde à la fin de l‘année dernière le Fonds monétaire international (FMI).

Malgré les avertissements des responsables chinois sur les risques liés à la dette, de puissants stimuli sont toujours présents sur le marché au regard des prêts records accordés par les banques publiques et de la hausse des dépenses publiques en matière d‘infrastructures.

Les banques chinoises ont accordé en 2016 des prêts pour un montant record de 12.650 milliards de yuans (1.723 milliards d‘euros). (Claude Chendjou pour le service français, édité par Patrick Vignal)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below