7 mars 2017 / 07:41 / dans 9 mois

SALON-Toyota voit ses ventes européennes augmenter de 5% en 2017

GENEVE, 7 mars (Reuters) - Toyota prévoit une augmentation de 5% de ses ventes en Europe cette année, à 975.000 véhicules, à la faveur du succès commercial de ses modèles hybrides, ce qui devrait lui permettre de maintenir sa part de marché à 5% dans la région, a déclaré lundi soir Johan van Zyl, directeur de Toyota Europe.

S‘exprimant à l‘occasion du Salon international de l‘automobile de Genève, il a ajouté que les livraisons de voitures hybrides avaient bondi de 40% en Europe en 2016, représentant 32% des ventes totales dans la région. Pour le constructeur japonais, l‘Europe est un ensemble de 56 pays dans lequel sont inclus Israël, la Russie et la Turquie.

“Nous sommes bien partis pour atteindre notre objectif d‘avoir 50% d‘hybrides dans notre ‘mix’ produits d‘ici 2020”, a dit Johan van Zyl à la presse.

Il a ajouté que les perspectives en Europe étaient assombries par les élections à venir aux Pays-Bas, en France et en Allemagne, par la sortie de la Grande-Bretagne de l‘Union européenne et par la persistance de difficultés sur les marchés russe et turc.

Selon Johan van Zyl, le marché automobile européen dans son ensemble devrait augmenter de 1% cette année, une faiblesse anticipée du seul marché britannique devant limiter la hausse de la région dans son ensemble.

Selon le directeur Europe de Toyota, le rachat d‘Opel/Vauxhall, filiale européenne de General Motors, par PSA Peugeot Citroën, une opération confirmée lundi qui va donner naissance au deuxième constructeur européen, ne changera pas la stratégie du groupe japonais.

“A ce stade, nous n‘avons nullement l‘intention de changer le moindre de nos plans (…) nous avons une stratégie très claire”, a-t-il poursuivi, soulignant que Toyota allait continuer de miser sur les hybrides pour se différencier.

“Nous ne sommes pas dans une chasse aux volumes, nous voulons bâtir une croissance durable en Europe.”

Johan van Zyl a également déclaré que le groupe restait attaché à ses activités en Grande-Bretagne et ce quelle que soit la tournure que prendront les négociations entre Londres et l‘Union européenne relatives au “Brexit”. (Agnieszka Flak, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below