2 mars 2017 / 16:10 / il y a 9 mois

ENCADRE ACTUALISE-FRANCE 2017-Les principales propositions d'Emmanuel Macron

(Avec ISF, prélèvement forfaitaire, fiscalité écologique)

PARIS, 2 mars (Reuters) - Emmanuel Macron a présenté jeudi les six chantiers prioritaires placés au coeur du “contrat avec la nation” qu‘il propose aux Français lors de l‘élection présidentielle.

Education et culture, promotion de la “société du travail”, modernisation de l‘économie, renforcement de la sécurité intérieure et extérieure de la France, “renouveau démocratique” et relance de l‘Europe sont les six priorités sur lesquelles il demande à être jugé en fin de quinquennat s‘il est élu.

Ce projet s‘appuie sur un cadrage budgétaire qui prévoit une réduction progressive des déficits publics à 1,0% en 2022, une réduction de trois points de la part des dépenses publiques dans le PIB en cinq ans et se donne pour objectif de ramener le taux de chômage à 7% en fin de quinquennat.

Voici ses principales propositions.

INVESTISSEMENT PUBLIC

- plan d‘investissement public de 50 milliards d‘euros pour la transition écologique et énergétique, la formation, la santé, la modernisation des administrations, l‘agriculture et les transports et équipements collectifs locaux ;

- création d‘un “fonds pour l‘industrie et l‘innovation” de 10 milliards d‘euros pour financer “l‘industrie du futur”, abondé par la cession ou les dividendes de titres détenus par l‘Etat dans des entreprises.

TRAVAIL, COMPÉTITIVITÉ ET FISCALITÉ

- remplacement du crédit d‘impôt compétitivité emploi (CICE) par des baisses permanentes de cotisations sociales ;

- baisse de l‘impôt sur les sociétés à 25% ;

- transformation de l‘Impôt de solidarité sur la fortune (ISF) en “impôt sur la fortune immobilière” dont sera exonéré le capital contribuant au financement de l‘économie ;

- création d‘un prélèvement forfaitaire de 30% sur les revenus du capital ;

- suppression du régime social des indépendants (RSI) et doublement des plafonds pour pouvoir bénéficier du régime fiscal de la microentreprise ;

- renforcement du rôle des accords négociés au niveau de l‘entreprise et de la branche pour l‘organisation du travail ;

- incitation des entreprises à embaucher dans 200 quartiers prioritaires en leur attribuant une prime de 15.000 euros sur trois ans pour tout recrutement en contrat à durée indéterminée (CDI) dans ces quartiers.

ASSURANCE-CHÔMAGE

- création d‘un dispositif de bonus-malus pour limiter le recours aux contrats de travail courts ;

- extension de l‘assurance-chômage aux commerçants, artisans, entrepreneurs, professions libérales, agriculteurs ;

- ouverture des droits à l‘assurance-chômage en cas de démission (droit limité à une fois tous les cinq ans) ;

- suspension des indemnités chômage après le refus de plus de deux offres correspondant à la qualification du demandeur d‘emploi si le salaire n‘est pas inférieur de plus de 20 à 25% à la rémunération précédente.

RETRAITES

Lancement d‘une réforme visant à mettre en place en dix ans un régime unique et universel de retraite, avec des règles communes pour les secteurs public et privé et la suppression à terme des régimes spéciaux, dont celui des parlementaires.

Objectif : “Pour chaque euro cotisé, le même droit à pension pour tous.”

POUVOIR D‘ACHAT

- exonération de taxe d‘habitation pour 80% des ménages ;

- transferts des cotisations maladie et chômage sur la CSG (gain évalué : près de 500 euros par an pour un salaire de 2.200 euros nets par mois) ;

- augmentation de la prime d‘activité pour la porter à 100 euros nets par mois au niveau du smic ;

- rétablissement des exonérations de cotisations sociales sur les heures supplémentaires ;

- augmentation du minimum vieillesse de 100 euros par mois.

SANTÉ

- prise en charge à 100% des lunettes et prothèses dentaires et auditives d‘ici 2022 ;

- cinq milliards d‘euros d‘investissement public pour la médecine de ville et les hôpitaux ;

- création d‘un service sanitaire de trois mois pour les 40.000 étudiants des professions de la santé pour des actions de prévention dans les écoles et les entreprises ;

- doublement du nombre de maisons de santé.

EDUCATION ET FORMATION

- réduction à 12 du nombre d‘élèves dans 12.000 classes de CP et CE1 des zones prioritaires, avec recrutement de 4.000 à 5.000 postes et redéploiement de 6.000 à 10.000 autres ; prime annuelle de 3.000 euros net pour les enseignants concernés ;

- rétablissement des classes bi-langues et de l‘enseignement du latin et du grec dans les collèges et de l‘autonomie des maires en matière de rythmes scolaires ;

- baccalauréat concentré sur quatre matières obligatoires, les autres étant validées par un contrôle continu ;

- formation de deux millions de jeunes et demandeurs d‘emploi peu qualifiés (15 milliards d‘euros sur cinq ans).

AGRICULTURE ET ENVIRONNEMENT

- aide à la modernisation des exploitations agricoles (cinq milliards d‘euros sur cinq ans) ;

- Objectifs : faire de la France le “leader mondial de la recherche sur la transition environnementale” en octroyant aux chercheurs étrangers des facilités, la placer “en tête du combat contre les perturbateurs endocriniens et les pesticides” ;

- rénovation d‘un million de logements mal isolés d‘ici 2022.

- convergence de la fiscalité du diesel et de l’essence et montée en charge de la composante carbone, de l’ordre de 12,5 milliards d’euros ;

- prime à la casse de 1.000 euros pour remplacer les véhicules fabriquées avant 2001 par des voitures plus propres, neuves ou d’occasion ;

- doublement d’ici à 2022 de la capacité en éolien et en solaire photovoltaïque ; l’Etat encouragera l’investissement privé pour mobiliser 30 milliards d’euros.

DÉFENSE ET SÉCURITÉ

- budget de la Défense porté à 2% du PIB en 2025 ;

- création d‘un état-major permanent des opérations de sécurité intérieure, de renseignement et de lutte contre le terrorisme auprès du président de la République ;

- recrutement de 10.000 policiers et gendarmes supplémentaires et création d‘une police de proximité ;

- policiers et gendarmes pourront, sous le contrôle d‘un juge, interdire à un délinquant de fréquenter le quartier où il a commis ses délits ;

- construction de 15.000 nouvelles places de prison ;

- démantèlement des associations qui, “sous couvert de religion, s‘attaquent à la République”.

MORALISATION DE LA VIE PUBLIQUE ET INSTITUTIONS

Voir

Emmanuel Jarry et Michel Rose, édité par Sophie Louet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below