27 février 2017 / 14:53 / dans 7 mois

Les prêts bancaires transfrontaliers en baisse dans la zone euro

par Francesco Canepa

FRANCFORT, 27 février (Reuters) - Les banques de la zone euro ont diminué leurs prêts à leurs homologues en dehors de leurs frontières nationales en 2016, montrent les données publiées lundi par la Banque centrale européenne (BCE), dans un contexte d‘inquiétudes croissantes sur la santé de certains établissements, voire sur l‘avenir même de la monnaie unique.

Ce repli des banques sur leurs marchés intérieurs risque de rendre chaque pays de la zone euro plus vulnérable aux chocs domestiques. Cette tendance va aussi à l‘encontre de l‘objectif de la Banque centrale européenne (BCE) d‘une union bancaire dans laquelle le crédit circule efficacement pour répondre aux besoins de financement partout où ils s‘expriment.

Déclenché par la crise financière mondiale de 2008, ce phénomène de repli a marqué une pause en 2014-2015 à la faveur d‘une accalmie sur les marchés largement due à l‘interventionnisme de la BCE. Mais il a repris l‘an dernier avec le réveil des tensions dans certains pays, dont l‘Italie, où plusieurs banques, comme Banca Monte dei Paschi di Siena , ne sont pas parvenues à lever des fonds auprès des marchés et devraient avoir besoin d‘une aide publique.

“Nous n‘avons pas eu de consolidation dans le secteur bancaire ni d‘assainissement des problèmes que les banques doivent traiter”, dit Martin Götz, professeur à l‘université de Francfort.

“Les banques sont plus problématiques en tant que risque de crédit et, en conséquence, les autres banques réduisent leur exposition vis-à-vis d‘elles”, ajoute-t-il.

Les prêts transfrontaliers entre banques de la zone euro ont baissé de 6% sur un an en janvier, à 1.260 milliards d‘euros, après avoir touché le mois précédent leur plus bas niveau depuis 2004, montrent les données de la BCE. Ils dépassaient 2.000 milliards d‘euros en 2008.

La distribution de crédit entre banques d‘un même pays a en revanche progressé de 11% sur un an en janvier, à 4.600 milliards d‘euros, d‘après les calculs effectués par Reuters à partir des données de la BCE.

Les banques en Allemagne, en France et au Luxembourg, où les liquidités sont les plus abondantes, ont toutes réduit leurs prêts transfrontaliers en 2016, d‘après ces mêmes données.

La BCE ne précise pas la destination des prêts transfrontaliers. (Bertrand Boucey pour le service français, édité par Marc Angrand)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below