11 février 2017 / 00:55 / dans 7 mois

Berlin comprend les objections américaines sur l'Otan

(Actualisé avec réaction du Pentagone)

WASHINGTON, 11 février (Reuters) - La volonté des Etats-Unis de voir ses partenaires au sein de l‘Otan augmenter leur contribution financière à l‘alliance constitue “une demande juste”, a déclaré vendredi la ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen, après son premier entretien avec le nouveau secrétaire américain à la Défense, Jim Mattis.

L‘Allemagne et plusieurs autres pays européens, qui s‘étaient inquiétés des déclarations de Donald Trump concernant l‘Otan pendant sa campagne électorale, ont été rassurés cette semaine par les propos du nouveau président américain sur le soutien de son administration à l‘organisation.

Vendredi, Ursula von der Leyen a déclaré à la presse que l‘Allemagne, dont les dépenses de défense représentent moins de 2% de son produit intérieur brut (PIB), un ratio que l‘Otan fixe pour objectif à tous ses pays membres, comprenait qu‘elle devait faire davantage en la matière.

“Je pense qu‘il s‘agit d‘une demande juste”, a dit la ministre allemande. “Si nous voulons maîtriser ensemble les crises du monde, notamment le combat contre le terrorisme, et faire en sorte que l‘alliance repose sur des fondations solides, tout le monde doit payer sa part.”

Elle a également déclaré qu‘elle et Jim Mattis étaient d‘accord sur le fait que de nombreuses crises internationales, y compris la guerre en Syrie, ne pouvaient pas être résolues sans la Russie mais elle a ajouté que Moscou devait respecter le droit international et la souveraineté des autres pays.

La rencontre entre Ursula von der Leyen et Jim Mattis a duré environ une heure, soit deux fois plus que prévu initialement.

Dans un communiqué, le Pentagone a indiqué que Jim Mattis avait remercié Ursula von der Leyen pour l‘implication de l‘Allemagne dans l‘Otan et salué son rôle dans le combat contre le terrorisme, tout particulièrement au sein de la coalition qui combat l‘Etat islamique. (Sabine Siebold, avec Reuters TV; Marc Angrand pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below