10 février 2017 / 21:04 / dans 7 mois

LEAD 2-Démission d'un gouverneur de la Fed, opportunité pour Trump

(Actualisé avec précisions sur le nombre de postes à pourvoir)

WASHINGTON, 10 février (Reuters) - Daniel Tarullo, gouverneur de la Réserve fédérale américaine, a annoncé vendredi sa prochaine démission de la banque centrale américaine, offrant ainsi au président Donald Trump une nouvelle opportunité pour modifier la composition du comité de politique monétaire de l‘institution.

Cette annonce intervient une semaine après la signature par Trump d‘un décret ordonnant une révision de la régulation du secteur financier aux Etats-Unis.

Daniel Tarullo, qui a rejoint la Fed en 2009 et contribué à réformer la réglementation après la crise financière et une profonde récession, a déclaré dans une lettre au président des Etats-Unis qu‘il quitterait ses fonctions “le ou autour du 5 avril”.

Avec cette démission, Donald Trump disposera de trois postes à pourvoir au Conseil des gouverneurs de la Fed, qui en compte sept maximum. En plus des trois nominations, Trump pourra nommer le remplaçant de Janet Yellen à la fin de son mandat de quatre ans, en janvier 2018. Le mandat du vice-président de la Fed, Stanley Fischer, arrive également à son terme en 2018.

La Fed a publié la lettre, accompagnée d‘un commentaire de sa présidente, Janet Yellen, évoquant le rôle joué par Tarullo dans la création d‘un nouveau cadre réglementaire et ses contributions “inestimables” à la politique monétaire de la Fed. Outre les travaux sur la réglementation, Tarullo est aussi un membre votant du comité de politique monétaire de la Fed.

L‘administration Trump a déjà fait savoir qu‘elle nommerait un nouveau gouverneur de la Fed chargé de la réglementation financière, un poste qui n‘a jamais été officiellement octroyé à Tarullo.

Le nouveau gouverneur n‘a pas encore été nommé mais David Nason, actuellement PDG d‘une filiale financière du conglomérat privé General Electric et ancien responsable au secrétariat aux Finances, est favori pour ce poste, ont indiqué à Reuters des sources proches du dossier.

Daniel Tarullo et Janet Yellen ont tous deux déclaré que la loi dite “Dodd-Frank” de régulation du secteur financier américain adoptée en 2010, ne devait pas être édulcorée car elle avait contribué à réduire les risques au sein du système financier. (Jason Lange et Lisa Lambert, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below