9 février 2017 / 10:39 / dans 10 mois

Rome met la fiscalité des géants du numérique au menu du G7

ROME, 9 février (Reuters) - Les plus grands pays industrialisés étudieront la manière dont les géants des nouvelles technologies doivent être taxés lors des réunions du G7 que l‘Italie accueillera cette année, a déclaré jeudi le ministre italien de l‘Economie, Pier Carlo Padoan.

“Le G7 discutera de l‘imposition des nouveaux types de sociétés nés avec l‘économie numérique”, a-t-il indiqué lors d‘une conférence de presse à Rome.

La France, l‘Italie et d‘autres pays se plaignent depuis longtemps que Google, Yahoo et d‘autres, qui générent d‘importants bénéfices sur leurs territoires, soient taxés dans des pays où le taux d‘imposition sur les sociétés est plus faible.

Mais ces dossiers ont peu avancé parce que la législation en vigueur dans l‘Union européenne permet aux entreprises de ne pas payer d‘impôts dans un pays où elles ne disposent pas d‘un “siège social permanent”. (Giuseppe Fonte, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français édité par Bertrand Boucey)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below