7 février 2017 / 15:18 / dans 7 mois

ENQUÊTE-Les changes sous l'emprise de Trump mais le dollar restera fort

* Les données de l‘enquête: reuters://realtime/verb=Open/url=cpurl://apps.cp./Apps/fx-polls?RIC=EUR= poll data

* Graphique sur les prévisions: tmsnrt.rs/2k8GCSM

par Rahul Karunakar

7 février (Reuters) - Le dollar repartira à la hausse cette année mais des mouvements erratiques dans l‘un ou l‘autre sens ne sont pas exclus à court terme au gré des déclarations de président américain Donald Trump et plus encore des perspectives de relance budgétaire massive qu‘il a ouvertes, montre une enquête auprès de prévisionnistes sur les changes réalisée par Reuters.

Après trois années de gains, le dollar a calé en janvier, son indice contre un panier des principales devises mondiales enregistrant un recul mensuel de 2,5% avec les déclarations de Donald Trump en faveur de son affaiblissement et de politiques protectionnistes.

En 2016, la devise américaine affichait un léger repli de l‘ordre de 1% jusqu‘à l‘élection de Trump à la présidence des Etats-Unis le 8 novembre, laquelle lui a permis de bondir de plus de 4% en quelques semaines grâce aux anticipations de relance budgétaire massive et de hausse des taux par la Réserve fédérale américaine.

Les prévisionnistes interrogés par Reuters avaient alors été pris de court, tablant à l‘époque sur une baisse du dollar si Trump était élu.

Les inquiétudes liées aux prises de position de la nouvelle administration américaine sur les échanges commerciaux, le dollar et les questions de sécurité internationale ont pesé à la fois sur le dollar et sur les taux d‘intérêt aux Etats-Unis.

Les positions spéculatives nettes à la hausse du dollar ont aussi été réduites par les investisseurs pour la quatrième semaine consécutive, tombant au plus bas depuis octobre, selon les dernières données disponibles de la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) et des calculs effectués par Reuters.

Pour autant, la soixantaine de stratèges changes interrogés la semaine dernière par Reuters continue de prévoir une hausse du dollar dans les 12 prochains mois, une fois les mesures fiscales et de relance budgétaire de la nouvelle administration américaine clarifiées.

Six des 10 prévisionnistes qui se sont révélés les plus fiables au fil des enquêtes mensuelles de Reuters l‘année dernière s‘attendent toujours à une progression du dollar contre les principales autres grandes devises.

Le dollar devrait aussi bénéficier de la divergence des politique monétaires entre la Réserve fédérale d‘une part, qui a annoncé une poursuite du relèvement de ses taux directeurs, et les autres grandes banques centrales d‘autre part qui conservent un biais accommodant.

“La politique de la nouvelle administration américaine est cohérente avec la vigueur du dollar”, a dit Erik Nelson de Wells Fargo, le prévisionniste le plus exact sur l‘évolution des principales devises dans les enquêtes Reuters des deux dernières années.

“La relance budgétaire, qu‘elle passe par une augmentation des dépenses ou une réduction des impôts, va représenter un changement assez radical par rapport à l‘environnement d‘austérité budgétaire qui a caractérisé les dernières années. La combinaison des politiques - à la fois monétaire et budgétaire - est certainement en cohérence avec des gains pour le dollar.”

Interrogés sur les facteurs de mouvements sur les marchés des changes dans les prochains mois, 70% des prévisionnistes qui ont répondu à la question ont cité les politiques qui seront mises en oeuvre par Donald Trump.

Parmi eux, une faible majorité considère que ses politiques protectionnistes concernant les échanges commerciaux et l‘immigration peuvent peser sur les taux de change. Les autres estiment que c‘est avant tout les mesures de relance budgétaire qui feront bouger les marchés.

TRUMP ECLIPSE LE RISQUE POLITIQUE EUROPEEN

Les stratèges interrogés sont très minoritaires à considérer que le risque politique lié au calendrier électoral au sein de la zone euro puisse avoir un fort impact sur les changes.

Les incertitudes liées à la campagne présidentielle en France ont toutefois pesé sur l‘euro, tombé lundi à un plus bas d‘une semaine contre le dollar pourtant orienté à la baisse.

La médiane des prévisions des stratèges interrogés ressort à 1,04 dollar par euro à un horizon d‘un an contre près de 1,07 dollar mardi, soit un recul de 3%. L‘euro est en hausse de près de 2% contre le billet vert depuis le début de cette année.

“Tout dépend du dollar et des politiques du président Trump”, a écrit Athanasios Vamvakidis, stratège changes de Bank of America Merrill Lynch dans une note. “Nous continuons d‘anticiper un affaiblissement de l‘euro/dollar. Si l‘on se concentre sur l‘Europe, les élections en France et en Allemagne et la possibilité d‘élections anticipées en Italie font planer des risques significatifs sur l‘euro.”

La proportion des stratèges interrogés s‘attendant à ce que l‘euro s‘affaiblisse jusqu‘à la parité avec le dollar est toutefois pratiquement inchangée à moins d‘un tiers.

Après un rebond d‘environ 1,5% depuis le début de l‘année, la livre sterling devrait aussi reprendre le chemin de la baisse une fois que les négociations sur le sortie du Royaume-Uni de l‘Union européenne auront effectivement débuté.

Les experts interrogés estiment que le yen et le franc suisse devraient bénéficier des incertitudes de marché dans les trois mois à venir.

Après un recul d‘environ 3% contre le yen en 2016, le dollar est tombé mardi à un plus bas depuis novembre contre la devise japonaise face à laquelle il cède 4% depuis le début de l‘année. Les positions courtes sur le yen sont d‘ailleurs à leur plus bas niveau depuis début décembre.

Les stratèges s‘en tiennent toutefois à leur prévision favorite d‘un affaiblissement de la devise nipponne du fait de leur confiance dans le renforcement du dollar.

La médiane de leurs prévisions correspond à un recul du yen d‘environ 7% à 120 pour un dollar à un horizon d‘un an, ce qui effacerait l‘intégralité de ses gains sur les 12 mois précédents.

Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below