6 février 2017 / 15:19 / dans 8 mois

Draghi (BCE) se dit hostile à toute dérégulation bancaire

BRUXELLES, 6 février (Reuters) - Le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, s‘est déclaré lundi hostile à tout assouplissement de la réglementation bancaire, prenant ainsi le contrepied de la position défendue par Donald Trump.

“La dernière chose dont nous ayons besoin à l‘heure actuelle est un assouplissement de la régulation”, a déclaré Mario Draghi devant la commission économique du Parlement européen réunie à Bruxelles.

“L‘idée de retrouver les conditions qui étaient en place avant la crise est préoccupante”, a-t-il dit, soulignant le rôle positif joué selon lui par l‘environnement prudentiel créé depuis la crise financière de 2008.

Donald Trump a signé vendredi un décret ordonnant une révision de la régulation du secteur financier aux Etats-Unis, s‘attirant les vives critiques du camp démocrate, qui l‘accuse de s‘aligner sur les banquiers de Wall Street.

Le rôle d‘une banque centrale n‘est pas de manipuler les devises, a dit par ailleurs Mario Draghi, faisant apparemment référence aux propos de Donald Trump accusant les principaux partenaires commerciaux des Etats-Unis de dévaluer leur monnaie.

Balasz Koranyi, Francesco Canepa et Andreas Framke; Patrick Vignal pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below