25 janvier 2017 / 12:42 / il y a 8 mois

BOURSE-Edenred grimpe, Berenberg optimiste pour 2017

PARIS, 25 janvier (Reuters) - L‘action Edenred signe la plus forte progression du SBF 120 mercredi à Paris alors que Berenberg a relevé sa recommandation à “conserver” sur le titre (contre “vendre”) grâce à un effet de changes positif, peu de catalyseurs négatifs à court terme et de meilleures perspectives au Brésil.

A 13h34, Edenred avance de 4,88% à 20,965 euros après avoir ouvert un gap haussier, dans des volumes atteignant près de 80% de leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext, alors que l‘indice gagne 0,94%.

Dans une note, Berenberg se dit optimiste pour l‘ensemble du secteur de la restauration en 2017, porté par la croissance du PIB, l‘amélioration sur le terrain de l‘emploi et l‘inflation des salaires.

Sur Edenred, Berenberg s‘attend “pour la première fois en trois ans” à un résultat opérationnel (Ebit) de 366 millions d‘euros en 2016 (soit le niveau de 2012) en tenant compte des effets de changes positifs et de la création il y a un an d‘une coentreprise avec le brésilien Embratec dans la gestion des frais professionnels.

Le Brésil, marché clé totalisant 40% du résultat opérationnel du groupe, présente toutefois un risque avec un taux de chômage en hausse et plus de pressions sur les commissions.

Le business model du groupe de services prépayés reste structurellement à risque, estime l‘intermédiaire. La société, plus endettée qu‘il n‘y paraît, ne semble pas en mesure de réduire son ratio d‘endettement en 2017 avec une trésorerie principalement consacrée au versement des dividendes et au M&A.

Berenberg a relevé son objectif de cours de 18,5 euros à 19 euros.

Sur Elior, le broker a abaissé son conseil à “conserver” (contre “acheter”) avec un objectif de cours de 21 euros (contre 22 euros). Il estime que 2017 devrait être une année plus calme en termes de fusions et acquisitions, le groupe y ayant déjà consacré environ 300 millions d‘euros sur le milliard d‘euros dévolu au M&A d‘ici 2020.

Le groupe offre une croissance solide grâce à son activité de restauration tandis que les opportunités au sein de sa division concessions restent fortes, estime Berenberg.

Elior cède 0,05% à 20,805 euros. (Laetitia Volga, édité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below