24 janvier 2017 / 09:34 / dans un an

LEAD 1-Philips-Résultats décevants et conflit aux USA, l'action baisse

* Les résultats au T4 inférieurs aux attentes

* Procédure pénale aux USA sur les défibrillateurs

* Le titre perd plus de 3% à Amsterdam (Actualisé avec précisons, cours de Bourse)

par Toby Sterling

AMSTERDAM, 24 janvier (Reuters) - Le néerlandais Philips , désormais spécialisé dans les équipements médicaux, baisse mardi en Bourse après avoir fait état de résultats trimestriels inférieurs aux attentes et annoncé faire l‘objet d‘une procédure pénale aux Etats-Unis au sujet de défibrillateurs vendus avant 2015.

Le bénéfice ajusté avant intérêts, impôts et amortissement (Ebita) au quatrième trimestre s‘affiche à un milliard d‘euros contre 842 millions un an plus tôt. Le chiffre d‘affaires a progressé de 3% à 7,24 milliards d‘euros.

Les analystes interrogés par Reuters anticipaient un Ebita à 1,04 milliard d‘euros et un chiffre d‘affaires à 7,28 milliards.

L‘action Philips perd 3,2% à 26,99 euros en Bourse d‘Amsterdam vers 09h20 GMT.

Le conflit avec le gouvernement américain au sujet des défibrillateurs aura un “impact significatif” sur ce secteur d‘activité, a prévenu Philips, qui n‘en a pas moins confirmé ses prévisions à moyen terme d‘une hausse de 4 à 6% de la croissance de ses ventes moyennes à périmètre comparable et d‘une amélioration de 1% de sa marge d‘Ebita ajusté.

“Nous sommes actuellement en discussions en matière pénale avec le département de la Justice représentant la Food and Drug Administration suite à des inspections en 2015 et avant, principalement sur notre activité de défibrillateurs externes”, déclare dans un communiqué le directeur général de Philips, Frans van Houten.

BÉNÉFICE EN HAUSSE POUR PHILIPS LIGHTING

L‘activité défibrillateurs de Philips réalise un chiffre d‘affaires annuel de l‘ordre de 300 millions d‘euros, à comparer à un CA 2016 de 24,5 milliards d‘euros en 2016 pour l‘ensemble du groupe.

Philips avait dû rappeler en 2012 environ 700.000 défibrillateurs automatisés externes (DAE) HeatStart en raison d‘un composant susceptible de provoquer des décharges électriques.

Les analystes de Barclays qualifient dans une note les résultats publiés mardi de relativement bons, mis à part le conflit sur les défibrillateurs, et maintiennent leur recommandation sur le titre à “neutre”.

Philips s‘est séparé en mai dernier de ses activités traditionnelles d‘éclairage. Cette scission a parachevé une décennie de transformation destinée à faire du groupe néerlandais un spécialiste autoproclamé de la “HealthTech”, la santé à l‘ère numérique.

Philips a l‘intention de céder la participation de 71% qu‘il détient encore dans Philips Lighting, qui a fait état lundi d‘un bénéfice en augmentation.

Le groupe compte désormais trois grandes divisions: les produits de soin personnel comme les brosses à dents ou les rasoirs électriques, les équipements de diagnostic médical tels que les scanners, et le “soin connecté”, qui consiste en une large gamme de services et de logiciels proposés aux professionnels de santé.

Patrick Vignal pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below