17 janvier 2017 / 18:24 / dans 10 mois

Toshiba envisage de scinder ses semi-conducteurs -Nikkei

17 janvier (Reuters) - Toshiba envisage de scinder sa filiale de semi-conducteurs et d‘en vendre une partie à l‘américain Western Digital, rapporte le Nikkei mercredi, citant des sources proches du dossier.

L'opération portera sur 20% du capital à peu près, cédés pour 200 à 300 milliards de yens (1,65 à 2,5 milliards d'euros), et la nouvelle entité sera créée dès le premier semestre de cette année, ajoute le quotidien financier japonais. (s.nikkei.com/2iKyqas)

Des fonds d‘investissement américains sont également intéressés par cette filiale, poursuit le Nikkei.

Toshiba et Western Digital, propriétaires communs d‘une usine de mémoires flash à Yokkaichi (préfecture de Mie), n‘ont pas répondu aux sollicitations de commentaires dans l‘immédiat.

Le conglomérat japonais, qui ne s‘est pas encore totalement remis d‘un scandale comptable de 1,3 milliard de dollars en 2015, a réalisé un chiffre d‘affaires de 1.580 milliards de yens (un peu plus de 13 milliards d‘euros) dans ce segment des semi-conducteurs sur l‘exercice annuel clos le 31 mars dernier.

Une source du secteur avait dit en décembre à Reuters que Toshiba pourrait relancer le projet de coter en Bourse une partie du capital de son segment semi-conducteurs, qui est très rentable mais qui consomme de la trésorerie par le biais de réinvestissements. (Laharee Chatterjee, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below