17 janvier 2017 / 07:33 / dans 10 mois

RPT-LEAD 1-La Bourse de Tokyo finit en baisse, pénalisée par le yen

(Répétition du titre)

TOKYO, 17 janvier (Reuters) - La Bourse de Tokyo a fini en baisse de quelque 1,5% mardi, retombant à son plus bas niveau en près de six semaines, dans un contexte de raffermissement du yen et de prises de bénéfices.

L‘indice Nikkei a perdu 281,71 points, soit 1,48%, à 18.813,53 points, soit son plus bas niveau de clôture depuis le 8 décembre, et le Topix, plus large, a cédé 21,54 points, soit 1,41%, à 1.509,10 points.

Le recul depuis le début de l‘année s‘accentue ainsi à 1,57% contre +0,42% sur l‘ensemble de 2016.

Les investisseurs étaient sur la défensive à quelques heures du discours de la Première ministre britannique, Theresa May, sur ses 12 priorités dans les négociations sur le Brexit.

Selon la presse britannique, la sortie du marché unique européen et le contrôle des frontières figureront au nombre de ses objectifs, suggérant que Londres s‘oriente vers un “Brexit dur”.

Les intervenants attendent aussi le discours d‘investiture de Donald Trump vendredi à Washington, dans l‘espoir d‘avoir des précisions sur ses projets en matière de politique commerciale.

Les marchés d‘actions et le dollar ont été dopés depuis l‘élection de Trump en novembre, dans l‘espoir qu‘il relance la croissance et l‘inflation aux Etats-Unis. Mais les intervenants attendent maintenant confirmation pour poursuivre leurs achats.

“L‘optimisme et l‘espoir faiblissent et la réalité s‘impose”, dit Stefan Worrall, responsable des ventes actions chez Credit Suisse à Tokyo.

Le dollar recule de 0,66% face au yen, à 113,44, son plus bas niveau depuis début décembre, l‘aversion au risque avant le discours de Theresa May profitant à la devise japonaise.

Aux valeurs, le constructeur automobile Honda a reculé de 2,67% après avoir annoncé qu‘un nouvel airbag fabriqué par Takata, celui du siège passager de l‘un de ses modèles compacts Fit, avait éclaté au Japon le mois dernier.

L‘action Takata de son côté cédé 4,64%.

Le secteur financier a également perdu du terrain, l‘indice des banques ayant abandonné 1,37%. (Ayai Tomisawa, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below