11 janvier 2017 / 16:56 / dans 8 mois

Wall Street baisse, Trump accuse de nouveau les laboratoires

11 janvier (Reuters) - L‘indice Standard & Poor’s 500 s‘est retourné à la baisse à Wall Street lundi à l‘approche de la mi-séance, sous la pression des laboratoires pharmaceutiques qui ont essayé de nouvelles critiques du président élu Donald Trump au début de sa conférence de presse.

Trump, qui entrera à la Maison blanche le 20 novembre, a affirmé que les groupes pharmaceutiques se rendent coupables d‘agissements criminels en toute impunité en vendant au prix fort leurs médicaments.

L‘Amérique doit récupérer son industrie pharmaceutique, a-t-il ajouté en appelant de ses voeux davantage de concurrence dans le secteur.

L‘indice S&P-500 de la santé perd 1,45% vers 16h50 GMT et le Nasdaq Biotech recule de 2,75%.

Pfizer, en repli de 2,51%, Bristol-Myers Squibb (-3,76%) et Johnson & Johnson (-1,21%) apportent la plus forte contribution à la baisse de l‘indice sectoriel S&P.

Dans le compartiment de la défense, Lockheed Martin cède de son côté 1,63% alors que Donald Trump a de nouveau dénoncé le projet d‘avion de combat “qui accumule les retards et les surcoûts.”

Le S&P-500 recule de 0,19% et le Nasdaq Composite de 0,21%. Le Dow Jones conserve une légère avance de 0,07% à 19.869,65 points. (Yashaswini Swamynathan à Bangalore, avec Ankur Banerjee, Véronique Tison pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below