3 janvier 2017 / 13:44 / dans un an

Délocalisation-Donald Trump menace General Motors

WASHINGTON, 3 janvier (Reuters) - Le président élu américain, Donald Trump, a violemment critiqué mardi le constructeur automobile américain General Motors et a menacé de lui imposer “une importante taxe frontalière” s‘il continuait à produire ses berlines Chevy Cruze au Mexique.

“General Motors envoie le modèle Chevy Cruze produit au Mexique à des concessionnaires automobiles aux Etats-Unis sans payer de droits de douane à la frontière. Fabriquez aux États-Unis ou payez une importante taxe frontalière!” a-t-il déclaré dans un message envoyé sur Twitter.

Donald Trump, dont l‘entrée en fonctions est prévue le 20 janvier, a promis pendant la campagne présidentielle de remettre en cause des traités commerciaux comme l‘Alena, un accord signé en 1994 qui institue une zone de libre-échange entre les États-Unis, le Canada et le Mexique.

Le futur président s‘en est également pris à Ford pendant la campagne électorale pour avoir délocalisé sa production au Mexique. (Susan Heavey; Claude Chendjou pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below