3 janvier 2017 / 09:08 / dans 10 mois

Allemagne/Indicateurs-Le moral des ménages en hausse

BERLIN/FRANCFORT, 26 janvier (Reuters) - Principaux indicateurs économiques allemands publiés depuis le début du mois :

* L‘INDICE GFK DU MORAL DES MÉNAGES À UN PIC DE CINQ MOIS

26 janvier- Le moral des ménages allemands s‘est encore amélioré à l‘approche du mois de février pour atteindre son plus haut niveau en cinq mois, montre jeudi l‘enquête mensuelle de l‘institut GfK.

Son indice de confiance, calculé sur la base d‘une enquête auprès de 2.000 personnes environ, a atteint 10,2 après 9,9 pour janvier, alors que les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un chiffre de 10,0.

“La confiance du consommateur entame 2017 sur une note extrêmement positive”, commente Rolf Bürkl, responsable de l‘enquête chez GfK, ajoutant que les anticipations des ménages sur la situation économique global se sont améliorées pour le quatrième mois consécutif, pour atteindre leur plus haut niveau depuis juin 2015.

Leurs anticipations sur leurs revenus et leur propension à consommer sont elles aussi orientées à la hausse.

* BAISSE INATTENDUE DE L‘INDICE IFO À 109,8

25 janvier - Le climat des affaires en Allemagne a subi en janvier une dégradation inattendue, montre l‘enquête mensuelle publiée mercredi par l‘institut Ifo, qui suggère une prudence accrue des chefs d‘entreprise.

L‘indice Ifo, calculé à partir d‘un échantillon de quelque 7.000 entreprises, a reculé à 109,8 contre 111,0 en décembre, alors que les économistes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur une légère amélioration à 111,3.

* HAUSSE DES PRIX PRODUCTEURS CONFORME AUX ATTENTES

20 janvier - Les prix à la production ont augmenté de 0,4% en Allemagne en décembre, après une hausse de 0,3% le mois précédent, a annoncé l‘Office fédéral de la statistique vendredi.

Leur croissance annuelle est de 1,0% le mois dernière après +0,1% en novembre.

Les variations des prix à la production de décembre sont conformes aux prévisions des économistes.

* INFLATION IPCH CONFIRMÉE À +1,0% EN DÉCEMBRE, +1,7% L‘AN

18 janvier - L‘indice des prix à la consommation harmonisé aux normes européennes (IPCH) a augmenté de 1,0% en décembre par rapport à novembre et de 1,7% sur un an, selon la statistique définitive de Destatis, l‘office fédéral de la statistique, qui confirme les données provisoires publiées le 3 janvier.

Il s‘agit du taux annuel d‘inflation le plus élevé depuis juillet 2013.

En données non harmonisées, les prix ont augmenté de 0,7% sur un mois et de 1,7% sur un an, ce qui confirme là aussi l‘estimation préliminaire.

Tableau

* HAUSSE MOINS MARQUÉE QUE PRÉVU DE L‘INDICE ZEW

17 janvier (Reuters) - Le moral des investisseurs allemands s‘est légèrement amélioré en janvier, montre l‘enquête mensuelle de l‘institut Zew publiée mardi.

L‘indice Zew s‘est établi à 16,6 points en janvier, contre 13,8 points en décembre, alors que les économistes interrogés par Reuters le voyait monter à 18,3.

Le sous-indice des conditions actuelles a atteint 77,3 points, contre 63,5 points en décembre. Le consensus Reuters l‘anticipait à 65,0.

“La légère hausse de l‘indice Zew est principalement due à l‘amélioration de la situation économique à travers l‘Europe”, a déclaré le président de l‘institut, Achim Wambach.

“Les bons chiffres préliminaires de la croissance allemande de l‘année 2016, comme ceux de la production industrielle dans la zone euro en novembre dernier, ont constitué pour beaucoup une surprise. Cette amélioration peut être également perçue comme un acte de foi dans 2017”, a-t-il ajouté.

* CROISSANCE DE 1,9% EN 2016, AU PLUS HAUT EN CINQ ANS

12 janvier - La croissance de l‘économie allemande a atteint 1,9% en 2016, sa meilleure performance en cinq ans, montre jeudi la première estimation du produit intérieur brut (PIB) publiée par Destatis, l‘institut national de la statistique.

L‘activité économique en Allemagne a bénéficié principalement l‘an dernier du dynamisme de la consommation privée et de la hausse des dépenses publiques liée entre autres à l‘afflux de réfugiés.

Ces deux évolutions ont plus que compensé la contribution négative (-0,1 point) du commerce extérieur, conséquence de la dégradation de la demande de plusieurs grands partenaires commerciaux de l‘Allemagne.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une hausse de 1,8% du PIB en 2016 après celle de 1,7% enregistrée en 2015. Le chiffre de 1,9% publié par Destatis correspond à la plus élevée des estimations du consensus.

Destatis a précisé que le seul quatrième trimestre 2016 devrait afficher une croissance d‘environ 0,5%.

Développement

* DEUXIÈME HAUSSE CONSÉCUTIVE DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE

9 janvier - La production industrielle a enregistré une hausse en novembre, sa deuxième hausse d‘affilée, suggérant un rebond de l‘économie allemande au quatrième trimestre.

Le ministre de l‘Economie a annoncé une augmentation de 0,4% de la production par rapport au mois d‘octobre. Les économistes interrogés par Reuters anticipaient une progression de 0,6%.

Le secteur de la construction, qui affiche une hausse de 1,5%, sa deuxième plus forte progression depuis le mois de février, a largement contribué à ce résultat. La production manufacturière a augmenté de 0,4% tandis que la production d‘énergie a diminué de 0,4%.

Le chiffre de la production industrielle au mois d‘octobre a été revu en hausse, à +0,5% contre +0,3% précédemment annoncés.

Tableau

* LES EXPORTATIONS EN HAUSSE DE 3,9% EN NOVEMBRE

9 janvier - Les exportations ont progressé plus rapidement que prévu en novembre, nouveau signe de rebond de la première économie d‘Europe au dernier trimestre.

La hausse des exportations s‘affiche à 3,9% sur un mois, la plus forte progression depuis mai 2012, alors que les économistes attendaient une croissance de 0,5% seulement, après une hausse de 0,5% en octobre, montrent les données publiées lundi par Destatis, l‘office fédéral de la statistique.

Les importations ont elles aussi largement dépassé les attentes, progressant de 3,5%, leur plus forte hausse depuis juin 2014, alors que le consensus était à +0,2% seulement.

L‘excédent commercial s‘établit ainsi à 21,7 milliards d‘euros, contre un consensus de 21,2 milliards et 20,6 milliards en octobre (révisé par rapport à 20,5 milliards initialement).

Tableau

* COMMANDES À L‘INDUSTRIE EN BAISSE DE 2,5% EN NOVEMBRE

6 janvier - Les commandes à l‘industrie ont baissé plus nettement que prévu en novembre en raison d‘une demande faible dans le pays et à l‘exportation, selon des données publiées vendredi par le ministère de l‘Economie.

Ces commandes, qui marquent une pause après leur forte hausse du mois précédent, ont ainsi diminué de 2,5% en novembre, leur plus forte baisse mensuelle depuis novembre 2014 et alors que les économistes interrogés par Reuters avaient anticipé en moyenne un recul de 2,3% d‘un mois sur l‘autre.

En outre, le rythme d‘augmentation des commandes d‘octobre a été révisé en hausse par rapport que ce qui avait été initialement donné, à 5,0% au lieu de 4,9%. Il s‘agit de la plus forte hausse mensuelle depuis juillet 2014.

Les commandes en provenance de l‘Allemagne ont baissé de 2,8% en novembre tandis que celles en provenance de l‘étranger ont diminué de 2,3%, avec une demande des pays de la zone euro en baisse de 2,7%.

Tableau

* BAISSE DU NOMBRE DE CHÔMEURS À 2,638 MILLIONS EN DÉCEMBRE

3 janvier - Le nombre de chômeurs a baissé plus que prévu en décembre pour s‘établir à 2,638 millions et le taux de chômage de la première économie européenne est resté stable à son niveau le plus bas depuis plus de 25 ans, selon les données publiées mardi par l‘Office fédéral du travail.

“L‘évolution positive du marché du travail a continué en fin d‘année”, a déclaré Frank-Jürgen Weise, le président de l‘Office fédéral du travail, ajoutant que la demande de nouvelles recrues restait élevée.

Le nombre de demandeurs d‘emplois, corrigé des variations saisonnières (CVS), a ainsi diminué de 17.000 alors que les économistes interrogés par Reuters avaient anticipé un recul de 5.000.

Le taux de chômage s‘est maintenu à 6,0%, au plus bas depuis la réunification de 1990.

Sur l‘ensemble de 2016, un nombre record de 43,4 millions de personnes étaient employées en Allemagne, à la faveur d‘un contexte favorable marqué par une reprise économique durable, un bas niveau des taux d‘intérêt et une augmentation des dépenses publiques.

Tableau

Les indicateurs économiques publiés en décembre : (Service économique)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below