20 décembre 2016 / 02:25 / dans 9 mois

Contrat signé entre l'Australie et la France sur les sous-marins

SYDNEY, 20 décembre (Reuters) - La France et l‘Australie ont formellement signé mardi un accord mettant en oeuvre le contrat de construction par le groupe DCNS de 12 sous-marins destinés à la marine australienne pour un total de 34 milliards d‘euros.

“Cet accord historique consacre l‘importance et la profondeur des relations de Défense entre la France et l‘Australie et constitue une avancée majeure pour le programme des futurs sous-marins”, a commenté la ministre australienne de la Défense, Marise Payne.

Le Premier ministre australien, Malcolm Turnbull, a salué pour sa part une “étape d‘une importance cruciale dans le développement de notre sécurité, dans la garantie que notre gouvernement fournira aux Australiens la sécurité et la prospérité dont ils ont besoin”.

Cette nouvelle flotte de sous-marins est au centre de la stratégie de défense de l‘île-continent, qui entend augmenter de 30 milliards de dollars australiens (environ 21 milliards d‘euros) sur les dix prochaines années ses dépenses consacrées à la protection de ses intérêts stratégiques et commerciaux dans la région Asie-Pacifique.

De son côté, le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, s‘est dit “heureux de signer cet accord” et a remercié l‘Australie pour avoir organisé “cet événement historique”.

L‘Australie avait déjà signé fin septembre un premier contrat de conception des sous-marins DCNS, cinq mois après l‘ouverture de négociations exclusives marquant la victoire du constructeur naval militaire français sur ses rivaux allemand et japonais.

DCNS devrait compter une cinquantaine de collaborateurs à temps plein à Adélaïde dans les prochaines semaines et à terme entre 2.000 et 3.000 personnes travailleront sur ce programme en Australie, en prenant en compte les fournisseurs et l‘intégration des systèmes de combat, a précisé le PDG de DCNS, Hervé Guillou.

Thales, qui détient 35% de DCNS, espère de son côté décrocher en 2017 un contrat de plus d‘un milliard d‘euros pour la fourniture des sonars et des équipements de communications des sous-marins.

L‘Australie a annoncé fin septembre avoir choisi l‘américain Lockheed Martin au détriment de Raytheon pour fournir les systèmes de combat eux-mêmes.

Pour DCNS, la prochaine étape sera le démarrage des études à l‘automne 2017, en vue du début de la construction des sous-marins prévue au début des années 2020 pour une livraison anticipée autour de 2030. (Colin Packham avec Cyril Altmayer et Marine Pennetier à Paris; édité par Jean-Michel Belot et Henri-Pierre André)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below