18 décembre 2016 / 14:00 / dans 9 mois

LEAD 1-Monte dei Paschi lance son augmentation de capital lundi

(Actualisé avec précisions)

MILAN, 18 décembre (Reuters) - Banca Monte dei Paschi di Siena, la banque italienne en difficulté, va lancer lundi une augmentation de capital dans le cadre de ses efforts pour lever cinq milliards d‘euros avant la fin de l‘année et éviter ainsi un plan de sauvetage de l‘Etat.

La Banque centrale européenne a donné jusqu‘à fin 2016 à Monte dei Paschi pour trouver des capitaux frais et s‘alléger de 28 milliards d‘euros de créances douteuses mais la troisième banque du pays peine à trouver le soutien d‘investisseurs, surtout après le changement de gouvernement consécutif à la victoire du “non” au référendum constitutionnel du 4 décembre.

La banque de Sienne, plus ancienne banque au monde encore en activité, a précisé dimanche que son offre d‘actions nouvelles à destination des investisseurs institutionnels, qui compte pour 65% du total, s‘achèverait jeudi à 13h00 GMT. L‘offre pour les actuels actionnaires et les investisseurs particuliers s‘achèvera mercredi à 13h00 GMT.

En cas de succès, l‘opération permettra de lever jusqu‘à 3,2 milliards d‘euros, a-t-elle indiqué sur son site internet.

Le reste des fonds proviendront d‘une opération volontaire de conversion de dette en actions qui a déjà permis de lever environ un milliard d‘euros.

Monte dei Paschi avait annoncé vendredi la réouverture de cette dernière opération qui est étendue en outre aux investisseurs individuels détenant 2,1 milliards d‘euros d‘obligations subordonnées émises par la banque. Cette offre court jusqu‘à mercredi.

Soucieux d‘éviter une faillite de la troisième banque du pays et des réactions en chaîne, l‘Etat est prêt à injecter 15 milliards d‘euros dans Monte dei Paschi et dans d‘autres établissements en difficulté, a-t-on appris auprès de plusieurs sources ces jours derniers.

Le secteur bancaire italien ploie sous 360 milliards d‘euros de créances douteuses, soit le tiers du total de la zone euro.

A la différence de l‘Espagne ou de l‘Irlande, l‘Italie n‘était pas intervenue pour aider son secteur bancaire lors de la crise financière.

L‘Union européenne a depuis adopté de nouvelles règles, dites de “bail-in”, qui obligent une banque en difficulté à mettre d‘abord à contribution ses actionnaires, détenteurs d‘obligations et éventuellement déposants avant de pouvoir solliciter l‘argent du contribuable.

Le sujet est sensible en Italie où beaucoup de particuliers détiennent des obligations de leur banque et risquent ainsi de perdre leur épargne en cas de faillite.

Une source proche du dossier avait indiqué vendredi que le gouvernement était disposé à recapitaliser Monte dei Paschi mais seulement après la conversion forcée de 4,1 milliards d‘euros de dette subordonnée en actions.

Dans son prospectus de l‘augmentation de capital, la banque fondée en 1472 fait état de 11 milliards d‘euros de liquidités à la date du 14 décembre mais ajoute que ce montant pourrait baisser dans les 12 prochains mois en raison notamment de la décision de son principal déposant de retirer environ deux milliards d‘euros de son compte courant. (Valentina Za; Pierre Sérisier et Véronique Tison pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below