15 décembre 2016 / 16:27 / dans 9 mois

France-Le parquet contre une condamnation de Lagarde

PARIS, 15 décembre (Reuters) - Le procureur général de la Cour de justice de la République a estimé jeudi que les débats qui ont eu lieu dans le cadre du procès de Christine Lagarde n‘ont pas conforté une accusation “bien faible, voire incantatoire” à son encontre.

Il avait requis un non-lieu en sa faveur à l‘issue de l‘enquête la visant pour son rôle dans l‘arbitrage qui a accordé 403 millions d‘euros à Bernard Tapie en 2008.

“C‘est à la frêle limite entre le politique et le judiciaire que vous aurez à vous prononcer”, a lancé Jean-Claude Marin à la Cour, soulignant la particularité de ce procès pénal “sans accusation”.

La directrice générale du Fonds monétaire international devrait être fixée sur son sort lundi. La Cour n‘est pas tenue de suivre les réquisitions du parquet général. Elle encourt jusqu‘à un an de prison et 15.000 euros d‘amende. (Chine Labbé, édité par Yves Clarisse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below