14 décembre 2016 / 09:53 / dans 9 mois

Greenpeace bloque le siège d'EDF, qui porte plainte

PARIS, 14 décembre (Reuters) - Une trentaine de militants de Greenpeace ont bloqué mercredi matin l‘accès au siège d‘EDF , dans le 8ème arrondissement de Paris, en appelant la direction de l‘électricien public à “sortir du nucléaire”.

L‘organisation non gouvernementale a estimé dans un communiqué que le groupe, lourdement endetté, se trouvait dans une situation de “faillite financière et technique” due à sa “stratégie nucléaire” et qu‘il devait “changer de cap industriel tant qu‘il est encore temps”.

“C‘est la sécurité et le portefeuille des Français qui sont en jeu”, selon Greenpeace, dont les militants se sont attachés les uns aux autres et ont déployé une banderole sur la façade du siège d‘EDF.

L‘exploitant des 58 réacteurs nucléaires en service en France a réagi en dénonçant dans un communiqué une “agression violente” et “des propos mensongers”, ajoutant qu‘il porterait plainte contre Greenpeace.

EDF et Greenpeace sont déjà engagés dans une bataille judiciaire après une plainte de l‘ONG contre l‘entreprise et son PDG Jean-Bernard Lévy pour publication de bilan inexact et diffusion d‘informations trompeuses, EDF ayant répondu à cette procédure en déposant à son tour une plainte pénale. (Benjamin Mallet, avec Jacky Naegelen, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below