12 décembre 2016 / 16:11 / dans un an

LEAD 3-USA-Les Redstone ne demandent plus une fusion CBS-Viacom

(Actualisé avec cours de clôture)

NEW YORK, 12 décembre (Reuters) - National Amusements, la holding du magnat américain des médias Sumner Redstone et de sa fille Shari, a retiré lundi sa proposition de fusion entre CBS et Viacom, pariant désormais sur un redressement de Viacom sous sa nouvelle direction.

L‘abandon de ce projet de fusion, qui n‘a jamais dépassé le stade des pourparlers initiaux, soulève plusieurs questions sur l‘avenir des deux groupes contrôlés par les Redstone au moment même où le projet de rachat de Time Warner par AT&T rebat les cartes et refait de la taille critique un facteur clé.

La fin des discussions Viacom-CBS ne constitue pas réellement une surprise: Les Moonves, directeur général historique de CBS, avait déclaré la semaine dernière que les pourparlers en étaient encore au stade préliminaire, alors que les Redstone avaient demandé il y a deux mois déjà au conseil d‘administration de chacun des deux groupes d‘étudier la possibilité d‘un rapprochement.

Les deux camps n‘ont jamais abordé la question du prix et les estimations de la valeur de Viacom étaient très divergentes, selon deux sources proches du dossier.

L‘annonce de l‘abandon du projet a fait chuter le titre Viacom de 9,4% à Wall Street, à 34,99 dollars. Le titre de CBS a quant à lui abandonné 0,61% à 62,18 dollar après avoir gagné jusqu‘à 1,8% à la faveur d‘une information de CNBC, citant le New York Post, selon laquelle Verizon Communications était intéressé par un éventuel rachat.

Verizon s‘est refusé à tout commentaire.

“A la suite des nominations décidées par le conseil d‘administration de Viacom, nous sommes très impressionnés par la réflexion tournée vers l‘avenir et le plan stratégique mis en oeuvre par le nouveau directeur général Bob Bakish”, explique National Amusements dans une lettre aux conseils d‘administration des deux sociétés.

Bakish a été nommé en octobre à la tête de Viacom.

Dans son courrier, National Amusements relève en outre que “CBS continue d‘afficher des performances exceptionnelles sous Les Moonves”.

Un point de friction dans les négociations tenait au fait que Leslie Moonves souhait conserver le plus d‘autonomie possible pour le réseau télévisé CBS, avis auquel s‘est finalement rangé National Amusements.

Selon deux sources proches du dossier, National Amusements estime que Viacom est sous-évalué en Bourse et que son nouveau directeur général peut redresser la barre.

Ce revirement de leur actionnaire commun ne signifie pas qu‘un rapprochement entre Viacom et CBS n‘aura pas lieu un jour, a noté une des sources.

Shari Redstone et son père âgé de 93 ans contrôlent 80% des droits de vote des deux groupes de médias via leur holding National Amusements, qui est par ailleurs un important exploitant de salles de cinéma. En septembre, ils leur avaient demandé d‘envisager une fusion, dix ans après leur séparation, en expliquant que cela leur permettrait de mieux répondre aux défis de l‘évolution du marché des médias et du divertissement.

CBS et Viacom n‘ont pas souhaité faire de commentaire lundi.

Jessica Toonkel et Greg Roumeliotis, Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below