9 décembre 2016 / 22:46 / dans 10 mois

Trump reproche à la Chine et à d'autres de dévaluer leur monnaie

BATON ROUGE, Louisiane, 9 décembre (Reuters) - Donald Trump, a déclaré vendredi que la Chine et d‘autres pays dévaluaient souvent leur monnaie quand la situation économique des Etats-Unis s‘améliorait et il a promis de combattre les manipulateurs de devises et le dumping des produits étrangers entrant sur le marché américain.

“Nous allons renégocier nos accords commerciaux, mettre fin au dumping des produits et à la manipulation des devises qui est un désastre pour notre pays”, a dit le vainqueur de l‘élection présidentielle américaine lors d‘un meeting à Baton Rouge, en Louisiane.

“Chaque fois que nous allons bien, la Chine et d‘autres font dégringoler la valeur de leur monnaie et nous devons compenser cela; ça ne marche pas, tout simplement, les gars.”

Le yuan chinois évolue actuellement non loin de son plus bas niveau depuis huit ans et demi face au dollar. Mais la banque centrale chinoise a vendu des dollars ces dernières semaines pour freiner sa chute, alimentée par les sorties de capitaux hors de Chine.

Mercredi, Pékin a ainsi annoncé que ses réserves de change avaient fondu de 69 milliards de dollars (65,3 milliards d‘euros) en novembre, leur cinquième mois de baisse, pour revenir à leur plus bas niveau depuis près de six ans.

La hausse du dollar et des rendements des emprunts d‘Etat américains depuis l‘élection de Donald Trump il y a un mois ont aussi exacerbé la faiblesse du yuan.

Vendredi, Donald Trump s‘est abstenu de promettre qu‘il accuserait formellement la Chine de manipuler sa monnaie une fois qu‘il aurait pris ses fonctions le 20 janvier. Une telle déclaration officielle du Trésor américain conduirait Washington à réclamer à Pékin l‘ouverture de négociations sur le sujet.

De nombreux économistes, dont ceux du Fonds monétaire international (FMI), estiment que les efforts entrepris par la Chine depuis un an pour soutenir le yuan prouvent que Pékin ne maintient plus artificiellement celui-ci à un niveau bas pour doper les exportations.

Steve Holland, avec David Lawder à Washington; Marc Angrand pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below