6 décembre 2016 / 12:07 / il y a un an

Autoroutes-Un surcoût de 500 mlns des tarifs lié au gel de 2015

PARIS, 6 décembre (Reuters) - Le gel des tarifs des péages d‘autoroutes en France en 2015 se traduira par un surcoût de l‘ordre de 500 millions d‘euros sur la durée restante des concessions autoroutières, évalue mardi l‘Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (Arafer).

Le gouvernement, à la suite d‘un rapport de l‘Autorité de la concurrence sur les autoroutes qui avait fait polémique, avait gelé l‘an dernier la hausse des tarifs des péages avant de trouver un accord sur une participation des concessionnaires au financement des infrastructures en échange d‘une prolongation de la durée de leurs concessions.

Il avait aussi été convenu que le gel de 2015 serait rattrapé entre 2019 et 2023. Le gouvernement avait alors assuré que ces décisions seraient neutres pour les automobilistes.

“La hausse supplémentaire des tarifs de péage qui résulte de la compensation du gel tarifaire en 2015 représente des recettes cumulées de l‘ordre de 500 millions d‘euros (courants) pour l‘ensemble des sept sociétés, sur la durée restant à courir des concessions”, écrit l‘Arafer dans son premier rapport.

Le surcoût calculé par l‘Arafer repose sur un taux d‘actualisation destiné à compenser le manque à gagner des sociétés d‘autoroutes occasionné entre 2015 et 2023 du fait du décalage dans le temps des effets de la hausse qu‘elles attendaient.

Les estimations des taux d‘actualisation qui ressortent des calculs de l‘Arafer varient entre environ 9% et 11% selon les sociétés.

Le gel de 2015 a été suivi par une hausse d‘environ 1% des tarifs des péages en 2016. Une augmentation de 0,76% est prévue pour 2017.

L‘Arafer, dans son rapport, fait par ailleurs état d‘une progression de l‘Ebitda et de la marge d‘Ebitda des sociétés d‘autoroutes entre 2014 et 2015, qui traduisent une amélioration des résultats du secteur.

Pour les sociétés “historiques” (groupes Vinci, Eiffage, Abertis ), l‘Ebitda progresse de 3% entre 2014 et 2015, soit un rythme inférieur à la progression du produit global des péages mais supérieur à celle du chiffre d‘affaires (2,5%). La marge d‘Ebitda augmente légèrement de 70,3% en 2014 à 70,6% en 2015.

Le résultat d‘exploitation du secteur progresse fortement en 2015 (+7,3%) et la marge d‘exploitation passe de 48,7% en 2014 à 51% en 2015.

Quant au résultat net du secteur, il augmente de 16,5% entre 2014 et 2015 et passe de 20,6% du chiffre d‘affaires en 2014 à 23,4% en 2015.

Le rapport de l‘Arafer :

bit.ly/2h1VOAr

Dominique Rodriguez, édité par Gilles Guillaume

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below