6 décembre 2016 / 03:37 / dans 10 mois

Corée du Sud-La direction de Samsung entendue au Parlement

SEOUL, 6 décembre (Reuters) - Les dirigeants des plus grands conglomérats sud-coréens, dont Samsung et Lotte Group, ont été entendus mardi par le Parlement dans le cadre du scandale d‘abus de pouvoir qui englobe la présidente Park Geun-hye.

Une commission parlementaire tente de déterminer si la dirigeante ou sa proche amie, Choi Soon-sil, ont fait pression sur ces conglomérats, dits chaebols, pour obtenir des fonds pour deux fondations en échange de traitements de faveur.

Mardi, le vice-président de Samsung, Jay Y. Lee, a été entendu comme témoin. Park lui aurait demandé lors d‘un entretien en tête-à-tête de soutenir les innovations culturelles et sportives, sans lui demander explicitement de l‘argent.

Le dirigeant exécutif s‘est dit embarrassé par la situation, ajoutant témoigner avec “le coeur lourd”. “Je prendrai toute la responsabilité de la situation présente, juridique ou éthique, s‘il y a lieu”, a-t-il déclaré.

Samsung a versé 20.4 milliards de wons (16.19 millions d‘euros) à ces deux fondations. Les bureaux de Samsung Electronics ont été perquisitionnés par la police le mois dernier. Aucun des conglomérats impliqués ne fait l‘objet de poursuites dans cette affaire.

Un vote sur la destitution de la présidente est attendu vendredi au Parlement. (Se Young Lee et Yun Hwan Chae; Julie Carriat pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below