4 octobre 2016 / 02:02 / dans un an

RESUME DE L'ACTUALITE A 02H00 GMT (04/10)

PARIS - La Franco-Tunisienne Nourane Houas, qui avait été enlevée au Yémen en décembre dernier alors qu‘elle était en mission pour la Croix-Rouge, a été libérée hier après plus de dix mois de captivité et transférée au sultanat d‘Oman voisin, ont annoncé le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), l‘agence de presse omanaise Ona, et la présidence de la République française.

Nourane Houas, qui travaillait pour le CICR à Sanaa, la capitale du Yémen, avait été enlevée par des hommes armés le 1er décembre 2015 alors qu‘elle se rendait à son travail en compagnie d‘un collègue, indique le CICR dans un communiqué daté de Genève.

Selon un responsable du ministère des Affaires étrangères d‘Oman, cité par l‘agence Ona, la France avait demandé au sultanat d‘aider à localiser Nourane Houas. L‘Elysée a exprimé sa gratitude au Sultan d‘Oman.

---

BOGOTA - Le gouvernement colombien et les rebelles des Farc ont tenté hier de venir au secours de l‘accord de paix rejeté la veille par une courte majorité de Colombiens (50,21%) lors d‘un référendum.

L‘opposition, emmenée par l‘ancien président Alvaro Uribe, va rencontrer le gouvernement pour tenter de renflouer l‘accord, a annoncé le président colombien dans un discours télévisé.

“Avec une volonté de paix (présente) de toutes parts, je suis sûr que nous pourrons bientôt parvenir à des solutions satisfaisantes pour tous”, a-t-il déclaré. “Le pays va en sortir gagnant et le processus sera renforcé”, a-t-il ajouté.

Le président Juan Manuel Santos et Rodrigo Londono, dit Timochenko, ont promis de maintenir le cessez-le-feu entré en vigueur il y a plus d‘un an et de poursuivre le dialogue.

La Colombie a perdu son statut de favori pour l‘attribution du prix Nobel de la paix après la victoire du “non” au référendum sur l‘accord de paix avec les Farc, a déclaré un responsable de l‘Institut de recherche sur la paix d‘Oslo.

---

NATIONS UNIES / WASHINGTON - Le Conseil de sécurité des Nations unies a entamé les discussions sur un projet de résolution appelant la Russie et les Etats-Unis à un cessez-le-feu à Alep, en Syrie, et à “mettre fin à tous les vols militaires au-dessus de la ville”.

Le projet, que Reuters s‘est procuré, demande aussi au secrétaire général de l‘Onu, Ban Ki-moon, de présenter au Conseil des propositions en vue de la mise en place d‘une trêve supervisée par les Nations unies et menace de prendre d’“autres mesures” dans le cas où “l‘une des parties au conflit intérieur en Syrie” ne respecterait pas la trêve. Le projet a été élaboré par la France et l‘Espagne.

Les Etats-Unis ont annoncé hier qu‘ils suspendaient les discussions avec la Russie visant à établir un cessez-le-feu en Syrie et ont accusé Moscou de ne pas se conformer à ses engagements.

La rupture de la coopération diplomatique entre les Etats-Unis et la Russie sur la Syrie était déjà pratiquement consommée depuis jeudi dernier, le secrétaire d‘Etat américain John Kerry ayant jugé “absurde” de continuer à négocier alors que se poursuit l‘offensive lancée contre Alep par les forces pro-Assad soutenues par l‘aviation russe.

---

Dans la province d‘IDLIB, dans le nord-ouest de la Syrie, un membre éminent d‘Al Qaïda, devenu l‘un des chefs de l‘ex-Front al Nosra syrien, a été tué hier par un missile tiré par un drone américain, a-t-on appris de diverses sources.

Le groupe Djabhat Fateh al Cham, nouveau nom du Front al Nosra, a indiqué qu‘Abou al Faradj al Masri, 60 ans, avait trouvé la mort dans une frappe de la coalition internationale menée par les Etats-Unis. Les Etats-Unis ont confirmé avoir visé le responsable, mais disent analyser encore les résultats de la frappe aérienne.

A DABIQ, au nord-est d‘Alep, des rebelles syriens appuyés par la Turquie et la coalition emmenée par les Etats-Unis se rapprochent du village tenu par l‘Etat islamique (EI) et auquel celle-ci attribue une valeur symbolique. Des groupes de l‘Armée syrienne libre (ASL) ont pris ces derniers jours plusieurs villages proches de Dabiq, que l‘EI présente comme le site de l‘ultime bataille avant l‘apocalypse entre musulmans et “infidèles”.

A HASSAKÉ dans le nord-est de la Syrie, une bombe a explosé hier à l‘endroit où se tenait un mariage kurde, , faisant au moins 20 morts, selon un bilan de l‘Observatoire syrien des droits de l‘homme (OSDH) et d‘une milice kurde. L‘OSDH avance un total de 22 morts et précise que de nombreux blessés sont dans un état grave. Les YPG kurdes (Unités de protection du peuple), parlent de 20 morts et de dizaines de blessés.

---

ROME - Plus de 6.000 migrants qui tentaient d‘atteindre l‘Europe à bord de 40 embarcations ont été sauvés hier, a annoncé la garde-côte italienne.

Il s‘agit d‘un des sauvetages les plus importants en une seule journée. On déplore toutefois neuf morts, précise un communiqué des garde-côtes. Une femme enceinte et un enfant ont été conduits à l‘hôpital par hélicoptère à Lampedusa, île à mi-chemin entre la Sicile et les côtes libyennes.

Une vingtaine d‘opérations de sauvetage ont eu lieu dans la journée. Un navire des garde-côtes a pu récupérer 725 migrants qui se trouvaient à bord d‘un seul canot pneumatique.

---

LE CAIRE - Le ministère de l‘Intérieur égyptien a annoncé aujourd‘hui avoir tué dans une fusillade un dirigeant des Frères musulmans présenté comme responsable de son “aile armée” ainsi qu‘un autre membre du groupe.

Mohamed Kamal, membre du Bureau exécutif des Frères musulmans, et Yasser Shehata, autre figure de premier rang, ont été tués. Les autorités précisent avoir lancé une opération dans un appartement du quartier de Bassatine, au Caire, après avoir appris qu‘il servait de repaire aux dirigeants du groupe.

----

VARSOVIE - Plusieurs milliers de femmes vêtues de noir ont manifesté dans toute la Pologne pour protester contre le projet du gouvernement d‘interdire de fait tout accès à l‘avortement.

Le projet de loi en cours d‘examen au Parlement reviendrait à durcir la législation en vigueur, déjà la plus restrictive d‘Europe puisqu‘elle n‘autorise l‘interruption volontaire de grossesse qu‘en cas de viol, d‘inceste, de menace pour la santé de la mère ou de risque de handicap permanent pour l‘enfant.

Le parti conservateur Droit et Justice (PiS) au pouvoir ne s‘est pas encore clairement exprimé sur le texte, défendu par le groupe de pression Ordo Iuris, mais la perspective de nouvelles restrictions à l‘IVG a ouvert un débat animé dans le pays, où l‘église catholique jouit encore d‘une influence importante.

---

ISTANBUL - Les autorités turques ont procédé dimanche à l‘arrestation de Kudbettin Gülen, frère du prédicateur en exil Fethullah Gülen, qu‘elles accusent d‘être l‘artisan du coup d‘Etat manqué le 15 juillet. La justice a d‘autre part émis des mandats d‘arrêt visant 115 personnes dans le cadre d‘une enquête nationale sur le putsch avorté.

---

PARIS - Le djihadiste Larossi Abballa, qui a assassiné en juin un couple de policiers à Magnanville (Yvelines), a été inhumé le week-end dernier au Maroc.

Michel Vialay, le maire Les Républicains de Mantes-la-Jolie, où Larossi Abballa résidait avant d‘être tué par les forces de l‘ordre, avait refusé que le djihadiste soit enterré dans sa ville, faisant valoir un risque de trouble à l‘ordre public. Le père de Larossi Abballa, qui était franco-marocain, s‘était donc tourné vers le Maroc, tout en saisissant la justice française.

---

PARIS - La vedette de télé-réalité américaine Kim Kardashian a été victime d‘un braquage à main armée hier soir à Paris dans un hôtel particulier du 8e arrondissement où ses agresseurs ont volé pour quelque dix millions d‘euros de bijoux.

La jeune femme de 35 ans a quitté la France ce matin après avoir été entendue par les enquêteurs de la Brigade de répression du banditisme sur les lieux de l‘agression. Son jet privé a décollé de l‘aéroport du Bourget, près de Paris.

De retour à New York, elle a été photographiée devant son appartement en compagnie de son mari, le rappeur Kanye West.

Kim Kardashian, 35 ans, n‘a été ni frappée ni brutalisée mais les braqueurs lui ont appliqué un pistolet sur la tempe, toujours selon la même source. Elle aurait été ligotée et enfermée dans la salle de bains.

---

PARIS - Le plan de sauvetage du site Alstom de Belfort sera présenté aujourd‘hui par le secrétaire d‘Etat à l‘Industrie, Christophe Sirugue, et comprend une commande publique de 16 rames TGV et de leurs 32 motrices, dit-on de source proche du dossier.

Ce site sera par ailleurs transformé par Alstom en centre européen de la maintenance ferroviaire, ce qui représente un investissement de 70 millions d‘euros. Le groupe y produira aussi à l‘avenir des autobus électriques.

---

MARSEILLE - Jean-Claude Gaudin a pris acte de l‘abandon de la construction de la grande mosquée de Marseille en raison des retards de paiement de ses promoteurs. La première pierre avait été posée en 2010 dans les quartiers nord de la ville.

D‘un coût estimé à 22 millions d‘euros, son inauguration avait été programmée pour la fin 2011 mais des dissensions au sein de la communauté musulmane de Marseille, principalement entre ses sponsors algérien et marocain, ont miné le projet.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below