3 octobre 2016 / 16:06 / il y a un an

RESUME DE L'ACTUALITE A 16H00 GMT (03/10)

OSLO - La Colombie a perdu son statut de favori pour l‘attribution du prix Nobel de la paix après la victoire du “non” au référendum sur l‘accord de paix avec les Farc, a déclaré aujourd‘hui un responsable de l‘Institut de recherche sur la paix d‘Oslo.

Le “non” à l‘accord entre le gouvernement colombien et la guérilla marxiste pour mettre fin à 52 ans de conflit armé, un texte jugé trop favorable aux Farc par ses détracteurs, l‘a emporté avec 50,21% des voix contre 49,78% lors du scrutin de dimanche, lors duquel la participation n‘a été que de 37%.

Ce rejet inattendu a pour effet d‘augmenter les chances de récompense pour d‘autres lauréats potentiels du prestigieux prix, parmi lesquels figurent des défenseurs des droits de l‘homme en Russie et les promoteurs de l‘accord sur le nucléaire iranien, a-t-il ajouté.

---

STOCKHOLM - Le prix Nobel de médecine 2016 a été attribué en fin de matinée au biologiste japonais Yoshinori Ohsumi pour ses découvertes sur les mécanismes de l‘autophagie, le “processus fondamental de dégradation et de recyclage des composants de la cellule”, qui pourraient permettre de mieux comprendre le développement du cancer ou de maladies neurologiques.

Selon l‘académie Nobel, ces découvertes permettent de mieux comprendre les dérèglements qui provoquent le cancer, la maladie de Parkinson ou le diabète de type 2.

---

BUDAPEST - Critiqué par l‘opposition d‘extrême droite après un référendum sans valeur faute d‘une participation suffisante, le Premier ministre hongrois, Viktor Orban, a annoncé son intention de réformer la Constitution afin d‘empêcher l‘Union européenne d‘installer des migrants en Hongrie contre la volonté de Budapest.

Boycotté par l‘opposition, le scrutin d‘hier n‘a attiré que 40% des électeurs alors qu‘il en fallait 50% pour que son résultat soit valide. Le non à la politique européenne de quotas de migrants attribués par pays a néanmoins recueilli 98,3% des voix. Ce résultat prive Viktor Orban d‘un soutien de poids à son opposition à la politique communautaire.

A BRUXELLES, la Commission européenne a pour l‘instant pris acte du résultat du référendum, estimant que les suites à lui donner relevaient de la responsabilité de Budapest.

----

VARSOVIE - Plusieurs milliers de femmes vêtues de noir ont manifesté dans toute la Pologne pour protester contre le projet du gouvernement d‘interdire de fait tout accès à l‘avortement.

Le projet de loi en cours d‘examen au Parlement reviendrait à durcir la législation en vigueur, déjà la plus restrictive d‘Europe puisqu‘elle n‘autorise l‘interruption volontaire de grossesse qu‘en cas de viol, d‘inceste, de menace pour la santé de la mère ou de risque de handicap permanent pour l‘enfant.

Le parti conservateur Droit et Justice (PiS) au pouvoir ne s‘est pas encore clairement exprimé sur le texte, défendu par le groupe de pression Ordo Iuris, mais la perspective de nouvelles restrictions à l‘IVG a ouvert un débat animé dans le pays, où l‘église catholique jouit encore d‘une influence importante.

---

ISTANBUL - Les autorités turques ont procédé hier à l‘arrestation de Kudbettin Gülen, frère du prédicateur en exil Fethullah Gülen, qu‘elles accusent d‘être l‘artisan du coup d‘Etat manqué le 15 juillet. La justice a d‘autre part émis des mandats d‘arrêt visant 115 personnes dans le cadre d‘une enquête nationale sur le putsch avorté.

---

ISTANBUL/BEYROUTH - Des rebelles syriens appuyés par la Turquie et la coalition emmenée par les Etats-Unis se rapprochent du village de Dabiq, tenu par l‘Etat islamique (EI) et auquel celle-ci attribue une valeur symbolique.

Des groupes de l‘Armée syrienne libre (ASL) ont pris ces derniers jours plusieurs villages proches de Dabiq.

Située au nord-est d‘Alep, Dabiq n‘est pas d‘une importance stratégique majeure mais l‘EI la présente comme le site de l‘ultime bataille avant l‘apocalypse entre musulmans et “infidèles”.

---

PARIS - Le djihadiste Larossi Abballa, qui a assassiné en juin un couple de policiers à Magnanville (Yvelines), a été inhumé le week-end dernier au Maroc.

Michel Vialay, le maire Les Républicains de Mantes-la-Jolie, où Larossi Abballa résidait avant d‘être tué par les forces de l‘ordre, avait refusé que le djihadiste soit enterré dans sa ville, faisant valoir un risque de trouble à l‘ordre public. Le père de Larossi Abballa, qui était franco-marocain, s‘était donc tourné vers le Maroc, tout en saisissant la justice française.

Le tribunal administratif de Versailles a transmis fin septembre au Conseil d‘Etat une Question prioritaire de constitutionnalité à ce sujet. La plus haute juridiction administrative a trois mois, à compter du 22 septembre, pour transmettre ou non cette question au Conseil constitutionnel.

---

PARIS - L‘ancien ministre socialiste Arnaud Montebourg l‘emporterait sur François Hollande dans l‘hypothèse d‘un duel au second tour de la primaire de la gauche, selon un sondage BVA-Salesforce pour la presse régionale et Orange.

D‘après cette enquête réalisée du 13 au 20 septembre, avant que le héraut du “patriotisme économique” n‘annonce hier sa participation à ce scrutin interne et alors que François Hollande ne s‘est pas encore déclaré, Arnaud Montebourg gagnerait face au chef de l‘Etat par 52% des voix contre 48%.

Si Arnaud Montebourg se retrouvait face au Premier ministre Manuel Valls, ce dernier l‘emporterait de justesse avec 51% des suffrages contre 49% pour son ancien ministre de l‘Economie, du Redressement productif et du Numérique.

Le Premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, a salué lundi sur Radio classique la décision d‘Arnaud Montebourg de se plier à l‘exercice de la primaire.

---

PARIS - La vedette de télé-réalité américaine Kim Kardashian a été victime d‘un braquage à main armée hier soir à Paris dans un hôtel particulier du 8e arrondissement où ses agresseurs ont volé pour quelque dix millions d‘euros de bijoux.

La jeune femme de 35 ans a quitté la France ce matin après avoir été entendue par les enquêteurs de la Brigade de répression du banditisme sur les lieux de l‘agression. Son jet privé a décollé de l‘aéroport du Bourget, près de Paris.

Kim Kardashian, 35 ans, n‘a été ni frappée ni brutalisée mais les braqueurs lui ont appliqué un pistolet sur la tempe, toujours selon la même source. Elle aurait été ligotée et enfermée dans la salle de bains.

---

PARIS - Le plan de sauvetage du site Alstom de Belfort, qui sera présenté demain par le secrétaire d‘Etat à l‘Industrie, Christophe Sirugue, comprend une commande publique de 16 rames TGV et de leurs 32 motrices, dit-on de source proche du dossier.

Ce site sera par ailleurs transformé par Alstom en centre européen de la maintenance ferroviaire, ce qui représente un investissement de 70 millions d‘euros. Le groupe y produira aussi à l‘avenir des autobus électriques.

---

PARIS - Un réexamen du crédit d‘impôt dont a bénéficié la Société générale à la suite de la perte de 4,9 milliards d‘euros imputée au trader Jérôme Kerviel en 2008 est “possible”, a déclaré le secrétaire d‘Etat au Budget Christian Eckert.

La Cour d‘appel de Versailles a condamné Jérôme Kerviel à ne verser qu‘un million d‘euros de dommages et intérêts à la Société Générale et non l‘intégralité du préjudice de 4,9 milliards enregistré en 2008 par la banque, comme elle l‘avait initialement obtenue de la justice.

Christian Eckert a indiqué que l‘administration fiscale ferait connaître sa position relative à cet arrêt, qui pourrait priver la Société générale d‘un crédit d‘impôt de 2,2 milliards lié à la perte, “d‘ici quelques semaines, peut-être même quelques jours.”

---

MARSEILLE - Jean-Claude Gaudin a pris acte de l‘abandon de la construction de la grande mosquée de Marseille en raison des retards de paiement de ses promoteurs. La première pierre avait été posée en 2010 dans les quartiers nord de la ville.

D‘un coût estimé à 22 millions d‘euros, son inauguration avait été programmée pour la fin 2011 mais des dissensions au sein de la communauté musulmane de Marseille, principalement entre ses sponsors algérien et marocain, ont miné le projet.

---

PARIS - Les travaux de restructuration du stade de Roland Garros vont pouvoir reprendre, le Conseil d‘Etat ayant annulé la suspension du permis de construire.

La maire socialiste de Paris, Anne Hidalgo, a salué cette décision. Le projet prévoit une restructuration sur une parcelle située dans le jardin des serres d‘Auteuil, qui se trouve dans le périmètre du site classé du bois de Boulogne.

Avec un nouveau court “semi-enterré” de 4.900 places, il vise à mettre le tournoi de tennis de Roland Garros au niveau des autres levées du Grand Chelem. Le montant des travaux est estimé entre 350 et 400 millions, entièrement financés par la Fédération française de tennis (FFT).

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below