12 mai 2016 / 22:42 / il y a 2 ans

Nordstrom déçoit à son tour avec ses ventes, le titre chute

12 mai (Reuters) - Nordstrom a annoncé à son tour jeudi une baisse de ses ventes comparables au premier trimestre et réduit ses prévisions pour l‘ensemble de l‘année, ajoutant à la sinistrose dans le secteur américain des grands magasins.

L‘action chutait de 17% à 38 dollars dans les échanges d‘après-Bourse à Wall Street, emboîtant le pas à Macy’s et Kohl’s qui ont subi des sanctions équivalentes mercredi et jeudi après des résultats décevants.

Nordstrom a annoncé pour son premier trimestre clos le 30 avril un bénéfice en baisse de près des deux tiers à 46 millions de dollars (40 millions d‘euros), soit 26 cents par action.

Le chiffre d‘affaires est ressorti à 3,25 milliards de dollars, en hausse de 1,1% mais inférieur au consensus Thomson Reuters I/B/E/S qui le donnait à 3,28 milliards.

Les ventes des magasins ouverts depuis au moins un an ont diminué de 1,7% alors que les analystes interrogés par Consensus Metrix prévoyaient en moyenne une stabilité.

“Nos résultats du premier trimestre ont été impactés par des ventes plus faibles que prévu”, a reconnu le co-président Blake Nordstrom. “En réponse, nous avons procédé à de nouveaux ajustements de nos stocks et de nos dépenses.”

Macy’s a chuté de 15% mercredi et Kohl’s de 9% jeudi à Wall Street après avoir eux aussi publié des ventes inférieures aux attentes de la communauté financière.

Depuis un an, les opérateurs de grands magasins pâtissent d‘une évolution sensible de la consommation au profit d‘appareils électroniques et de sorties ou de voyages, au détriment de l‘habillement.

La concurrence dans ce segment est en outre exacerbée avec les chaînes spécialisées comme Forever 21 ou Zara (groupe Inditex, dont le renouvellement permanent des collections -- le “fast-fashion” -- prend de court les enseignes traditionnelles.

Celles-ci sont également dépassées par le succès du géant du e-commerce Amazon, qui selon les analystes de Morgan Stanley s‘est hissé au deuxième rang des ventes d‘habillement aux Etats-Unis avec une part de marché de 7%.

Les analystes de Cowen & Co prédisent pour leur part qu‘Amazon sera numéro un du secteur dès 2017.

“Les grands magasins ont du mal car ils ont un modèle économique dépassé consistant à réunir un grand nombre de marques en un point de vente”, explique Tim Barrett, analyste chez Euromonitor. “Aujourd‘hui, l‘important c‘est de trouver une grande variété de produits et de styles abordables, pas des marques.”

Nordstrom, qui a dû recourir à d‘importantes promotions pour écouler ses stocks, a ramené sa prévision de bénéfice par action 2016 à 2,50-2,70 dollars au lieu de 3,10-3,35 précédemment. L‘estimation moyenne des analystes est actuellement de 3,20.

A la clôture de jeudi, l‘action Nordstrom accusait une baisse de 37% sur les 12 derniers mois.

Les publications dans le secteur continuent vendredi avec les résultats de J. C. Penney Co, qui vise en 2016 son premier bénéfice annuel depuis cinq ans. (Sruthi Ramakrishnan et Subrat Patnaik, Véronique Tison pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below