28 avril 2016 / 08:13 / dans 2 ans

Allemagne/Indicateurs-Ventes au détail -1,1% en mars

BERLIN/FRANCFORT, 29 avril (Reuters) - Principaux indicateurs économiques allemands publiés depuis le début du mois:

* BAISSE INATTENDUE DES VENTES AU DÉTAIL EN MARS

29 avril - Les ventes au détail ont subi en mars un recul sensible et inattendu, et en outre le plus prononcé depuis un an et demi, a annoncé l‘Office fédéral de la statistique vendredi.

C‘est un mauvais point pour la première économie européenne, dont le consommateur est censé prendre le relais du commerce extérieur pour assurer sa croissance.

Cet indicateur économique instable, souvent révisé, a subi une baisse de 1,1% d‘un mois sur l‘autre en mars, alors que les économistes interrogés par Reuters prévoyaient une hausse de 0,3%, après une stagnation en février (un recul de 0,4% en première estimation).

Par rapport à mars 2015, les ventes au détail ont progressé de 0,7%, après une hausse de 5,5% en février. Les économistes anticipaient une hausse de 2,2%.

Tableau:

* BAISSE INATTENDUE DES PRIX EN AVRIL

28 avril - L‘inflation en rythme annuel en Allemagne est retombée en territoire négatif en avril, montre la première estimation publiée jeudi, qui suggère que les pressions sur les prix restent faibles en dépit de l‘assouplissement de la politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE).

L‘indice des prix harmonisé aux normes européennes (IPCH) a baissé de 0,1% en rythme annuel après une hausse équivalente en mars, a annoncé Destatis, l‘office fédéral de la statistique.

Sur un mois, l‘indice IPCH allemand accuse un recul de 0,3%.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une stabilité des prix en rythme annuel et une baisse de 0,2% par rapport à mars.

Tableau

* RECUL INATTENDU DU CHÔMAGE EN AVRIL

28 avril - Le chômage a reculé de manière inattendue au mois d‘avril et le taux de chômage est resté inchangé à un plus bas depuis 1990, selon les données publiées jeudi par l‘Office fédéral du Travail qui soulignent la vigueur du marché de l‘emploi dans la première économie européenne.

Le nombre total de personnes sans emploi, corrigé des variations saisonnières, a diminué de 16.000, pour s‘établir à 2,706 millions. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une stabilisation du chômage.

Le taux de chômage est resté stable à 6,2%, à un plus bas record depuis la réunification en 1990.

* LE CONSOMMATEUR A MEILLEUR MORAL À L‘APPROCHE DE MAI

27 avril - Le moral du consommateur remonte à l‘approche du mois de mai, les Allemands se montrant plus optimistes pour l‘état de leurs finances personnelles.

L‘indice GfK le mesurant, calculé à partir d‘un échantillon de 2.000 personnes, est ainsi ressorti à 9,7 contre 9,4 en avril. Les économistes interrogés par Reuters avaient anticipé en moyenne un indice inchangé à 9,4 points. L‘indice est au plus haut depuis septembre 2015.

“L‘humeur du consommateur allemand n‘a pratiquement jamais été aussi bonne”, a déclaré Rolf Bürkl, analyste chez GfK, ajoutant que le consommateur s‘attend à une nouvelle hausse des salaires cette année en raison d‘un marché du travail dynamique et d‘une population active employée à un niveau record.

Le sous-indice des anticipations de revenus a progressé de sept points à 57,5, au plus haut depuis juillet 2015, tandis que celui de la propension à dépenser a augmenté de plus de cinq points à 55,4. Les anticipations du consommateur pour la conjoncture économique en général ont avancé de près de six points à 6,3.

* INDICE IFO À 106,6 EN AVRIL CONTRE 106,7 EN MARS

25 avril - Le climat des affaires en Allemagne a subi en avril une détérioration inattendue, les entreprises se déclarant moins optimistes qu‘au début de l‘année sur les perspectives économiques, notamment à l‘export, montre lundi l‘enquête mensuelle publiée de l‘institut Ifo.

Son indice du climat des affaires, calculé à partir d‘un échantillon de 7.000 entreprises, est revenu à 106,6 pour le mois en cours, contre 106,7 en mars et 105,7 en février.

Les économistes interrogés par Reuters avaient anticipé en moyenne un indice à 107,0 pour le mois d‘avril, leurs estimations s‘échelonnant de 106,0 à 108,0.

Précisions:

* PLUS FORTE BAISSE ANNUELLE DES PRIX PRODUCTEURS DEPUIS PLUS DE SIX ANS

20 avril - Les prix à la production n‘ont pas varié en mars, par rapport au mois précédent, mais ils ont accusé par rapport à mars 2015 leur baisse la plus forte depuis plus de six ans, a annoncé mercredi l‘Office fédéral de la statistique.

Ces prix accusent un recul annuel de 3,1%, le plus fort depuis janvier 2010, après une baisse de 3,0% en février.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient une hausse mensuelle de 0,2% en mars, après le recul de 0,5% de février, et une contraction annuelle de 2,9%.

Tableau:

* L‘INDICE ZEW BONDIT À 11,2 EN AVRIL, PLUS QUE PRÉVU

19 avril - Le sentiment des investisseurs s‘est amélioré plus que prévu en avril grâce à un flux de nouvelles redevenu positif en Chine, montrent mardi les résultats de l‘enquête mensuelle de l‘institut ZEW.

Son indice atteint 11,2 pour le mois en cours, contre 4,3 en mars, alors les économistes interrogés par Reuters avaient une prévision moyenne de 8,0. Le sous-indice mesurant les conditions actuelles a en revanche poursuivi son recul à 47,7 contre 50,7.

L‘institut de Mannheim attribue l‘amélioration du moral des investisseurs à plusieurs indicateurs chinois qui ont surpris à la hausse ces dernières semaines. Mais il souligne que les perspectives de croissance en Chine restent un frein pour l‘économie allemande, tout comme les incertitudes entourant le référendum britannique en juin sur l‘adhésion à l‘Union européenne.

L‘enquête a été effectuée entre le 4 et le 18 avril auprès de 225 analystes et investisseurs.

* INFLATION EN HAUSSE DE 0,1% SUR UN AN EN MARS

12 avril - L‘inflation, harmonisée aux normes européennes (IPCH), est bien redevenue positive en mars, montrent les statistiques définitives publiées mardi par l‘Office fédéral de la statistique, qui confirment les estimations provisoires.

Les prix de détail ont augmenté de 0,1% sur un an et de 0,8% sur un mois en mars en Allemagne.

Tableau:

* HAUSSE PLUS FORTE QUE PRÉVU DES EXPORTATIONS EN FÉVRIER

8 avril - Les exportations se sont redressées et ont plus augmenté que prévu en février, attestant d‘un redémarrage de la demande extérieure pour les biens produits par la première économie européenne.

Les exportations ont augmenté de 1,3% CVS, après avoir diminué deux mois consécutifs, montrent les données publiées vendredi par l‘Office fédéral de la statistique. C‘est aussi leur hausse la plus forte depuis septembre.

Les importations ont augmenté également, de 0,4% CVS.

Au total, l‘excédent commercial a progressé à 19,8 milliards d‘euros contre 18,7 milliards d‘euros révisés en janvier.

Les économistes interrogés par Reuters anticipaient une hausse de 0,5% des exportations et une baisse de 0,3% des importations, ainsi qu‘un excédent commercial de 18,5 milliards d‘euros.

L‘excédent des paiements courants a également augmenté, à 20 milliards d‘euros contre 14,3 milliards en janvier.

Tableau:

* LA PRODUCTION INDUSTRIELLE RECULE DE 0,5% EN FÉVRIER

6 avril - La production industrielle a moins reculé que prévu en février mais la hausse de janvier a été revue en légère baisse, selon des chiffres publiés mercredi par le ministère de l‘Economie qui conduisent ce dernier à dire que, globalement, le secteur industriel a plutôt bien commencé l‘année 2016.

Cette production a ainsi baissé de 0,5% en février alors que les économistes interrogés par Reuters avaient anticipé une diminution de 1,8%.

La progression du mois de janvier est désormais donnée à 2,3% contre une première estimation de +3,3%.

“De manière générale, le secteur industriel a plutôt bien démarré l‘année 2016 (...)”, souligne le ministère de l‘Economie.

Ce dernier ajoute que le premier trimestre devrait se solder par une croissance robuste pour le secteur manufacturier et celui de la construction.

Tableau:

* LES COMMANDES À L‘INDUSTRIE BAISSENT DE 1,2% EN FÉVRIER

5 avril - Les commandes à l‘industrie ont enregistré une baisse surprise en février, sous le coup notamment d‘une faiblesse de la demande en provenance de l‘international, en particulier de la zone euro, ce qui semble suggérer que le ralentissement économique mondial commence à se faire sentir sur la première économie d‘Europe.

Selon des données publiées mardi par le ministère de l‘Economie, ces commandes ont ainsi diminué de 1,2% sur un mois, soit la baisse mensuelle la plus marquée en six mois, alors que les économistes interrogés par Reuters avaient anticipé en moyenne une progression de 0,2%.

En revanche, les chiffres de janvier ont été revus en hausse, avec des commandes désormais données en augmentation de 0,5% contre un estimation initiale de -0,1%.

“Les commandes industrielles sont mitigées au début de l‘année. C‘est le reflet, pour le moins, de l‘actuelle situation en demi-teinte de l‘économie mondiale”, note le ministère dans un communiqué.

Les commandes passées depuis l‘étranger ont reculé de 2,7% en février, avec une baisse de 3,7% pour celles en provenance de la seule zone euro, alors que les commandes passées sur le sol allemand ont progressé de 0,9%.

Tableau: (Service économique)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below