30 septembre 2015 / 08:45 / dans 2 ans

BOURSE-L'auto profite à plein d'une baisse de fiscalité en Chine

30 septembre (Reuters) - Malmené en Bourse ces derniers jours par le scandale Volkswagen, le secteur automobile signe mercredi matin la meilleure performance sectorielle en Europe après la décision de la Chine de réduire nettement la fiscalité sur certains véhicules.

A 10h32, l‘indice Stoxx du secteur automobile européen s‘octroie 2,54% quand le Stoxx 600, qui regroupe les principales valeurs européennes, progresse de 1,75%.

Pékin a annoncé mardi une réduction de moitié des taxes sur les motorisations inférieures à 1,6 litre, une mesure destinée à relancer le marché automobile chinois. La mesure prendra effet dès jeudi et jusqu‘à la fin 2016.

“C‘est une très bonne nouvelle pour le secteur car les voitures de moins de 1,6 litre de cylindrée représentent plus de la moitié des ventes en Chine et le marché automobile chinois est le premier dans le monde”, commente un stratégiste en poste à Paris.

Les modèles concernés représentent actuellement près de 70% des ventes de voitures en Chine.

Le marché automobile chinois, le premier du monde depuis 2009, a stagné sur les huit premiers mois de l‘année et pourrait subir sur l‘ensemble de 2015 sa première baisse depuis la fin des années 1990. En août, les ventes de voitures neuves ont reculé de 3% à 1,7 million de véhicules.

Pour Yale Zhang, directeur du cabinet de conseil Automotive Foresight à Shanghai, l‘allégement de la fiscalité pourrait se traduire par environ 100.000 ventes supplémentaires par mois jusqu‘à la fin de l‘année.

UN APPEL D‘AIR FAVORABLE À VOLKSWAGEN

“Je m‘attends entre 300.000 et 500.000 ventes supplémentaires au total sur les trois derniers mois de l‘année”, a-t-il dit.

Volkswagen (VW) pourrait être le premier bénéficiaire de cet appel d‘air, le groupe allemand plaçant cinq de ses modèles dans le classement des 10 meilleures ventes de la catégorie concernée par l‘allégement des taxes.

“Après le scandale Volkswagen et les interrogations sur la Chine, cela fait du bien”, relève également un trader en poste à Paris.

Le secteur automobile européen a lâché 25,67% depuis le 10 août et le regain de craintes pour l‘économie chinoise, avec notamment une chute de 14,59% sur la seule période du 18 au 28 septembre, après que VW a reconnu avoir triché lors des tests sur les émissions polluantes de ses moteurs diesel aux Etats-Unis.

A Paris, ce mercredi matin, PSA gagne 4,67% à 13,235 euros, plus forte hausse du CAC 40 (+2,08%), VALEO prend 2,93% à 117,60 euros et Renault 2,25% à 64,13 euros. Montupet (+5,2% à 52,21 euros) est en tête du SBF 120 tandis que FAURECIA grimpe de 3,4% à 27,85 euros.

Fiat avance de 3,61% à Milan et BMW de 3,04% à Francfort.

Sur les marchés boursiers chinois, le constructeur Great Wall Motor a gagné 10,02% à Shanghai, tandis que BYD a pris 6,8% à Hong Kong et SAIC Motor 3,96% à Shenzhen. (Alexandre Boksenbaum-Granier, avec Norihiko Shirouzou et Kazunori Takada à Pékin, édité par Marc Angrand)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below