11 septembre 2015 / 14:55 / dans 2 ans

Aube dorée compte exploiter la colère des Grecs le 20 septembre

par Karolina Tagaris

THERMOPYLES, Grèce, 11 septembre (Reuters) - Brandissant des torches alors que la nuit tombe, des militants du parti grec d‘extrême droite Aube dorée entonnent l‘hymne national lors d‘une cérémonie aux Thermopyles, où le roi Léonidas et ses 300 Spartiates résistèrent jusqu‘à la mort à l‘armée perse de Xerxès en 480 avant Jésus-Christ.

Au roi des Perses qui lui demandait de déposer les armes, Léonidas répondit: “Viens les prendre !”

“Le message de Léonidas -- ‘Molôn Labé’ -- n‘a jamais été autant d‘actualité pour tous ceux qui tourmentent la Grèce”, lance aux militants vêtus de noir Eleftherios Synadinos, un général à la retraite.

“Nous ne sommes pas comme tous les autres qui courbent la tête. Nous nous tenons bien droit, nous sommes debout et notre message sera entendu le 20 septembre”, jour des élections législatives anticipées, ajoute-t-il.

“Nous ne devons pas déposer les armes. Nous ne devons pas plier !”, poursuit-il alors que la foule scande “Peuple ! Armée ! Nationalisme !”

Les principaux dirigeants d‘Aube dorée sont poursuivis par la justice pour association de malfaiteurs. Son chef, Nikos Mihaloliakos, et une vingtaine d‘autres cadres du parti avaient été arrêtés en 2013, après le meurtre du rappeur Pavlos Fissas à Athènes.

Sur fond d‘austérité et de crise migratoire, le parti d‘extrême droite devait rester à l‘issue du scrutin du 20 septembre la troisième formation représentée à la Vouli, le parlement monocaméral grec. Il arrive même en tête des intentions de vote parmi les électeurs âgés de 18 à 24 ans.

“Beaucoup de gens pensent qu‘il faut donner un bon coup de pied dans la fourmilière politique et que seule Aube dorée est en mesure de le faire”, dit Costas Panagopoulos, qui dirige l‘institut de sondage ALCO.

“UN VOTE D‘INDIGNATION”

Fondé en 1985, le parti ultranationaliste ne s‘est guère signalé pendant des années. Aux élections de 2009, il a recueilli seulement 0,29% des suffrages, soit moins de 20.000 voix.

En 2012, il est entré pour la première fois au parlement avec près de 7% des voix, et en janvier dernier il est arrivé en troisième position avec un peu moins de 6,3% des suffrages. Les sondages le créditent de 5,5 à 7,2% des voix ce mois-ci.

Dans son programme de campagne, Aube dorée demande que “tous les immigrés illégaux” soient arrêtés et renvoyés chez eux. Il préconise des mesures fiscales pour relancer la natalité, “afin que les Grecs ne deviennent pas minoritaires dans leur propre pays”.

Dans un spot télévisé, Nikos Mihaloliakos, sorti de prison en mars dernier, appelle les électeurs à “combattre ceux qui ont saccagé nos rêves”. “Voter pour Aube dorée, c‘est dire non aux plans d‘aide internationaux, non à l‘immigration illégale, non aux ordres venus de l‘étranger”, proclame-t-il.

“Si on ajoute la crise migratoire aux difficultés de tous les jours, à la déception des Grecs, il est clair que le climat actuel favorise Aube dorée”, reconnaît Costas Panagopoulos. “C‘est plus qu‘un vote de protestation, c‘est un vote d‘indignation, de colère contre le système politique...”

Aux Thermopyles, le porte-parole du parti, Ilias Kasidiaris, s‘en prend violemment à ce système qui “ouvre les frontières à des milliers de jeunes barbares qui envahissent notre pays”.

“Il y a quelques années, nous n‘étions que quelques-uns autour de Nikos Mihaloliakos. Aujourd‘hui, nous sommes de plus en plus nombreux et de plus en plus forts”, lance-t-il alors que la foule reprend le cri du guerre du parti, “Patrie, Honneur, Aube dorée !”

“Nous avions 500.000 électeurs en 2012 mais le 20 septembre nous en aurons un million. Ensuite, des millions de nationalistes grecs s‘uniront pour défendre le pays.”

Pour Aristides Hatzis, professeur à l‘université d‘Athènes, “Aube dorée peut aujourd‘hui prétendre être le seul parti anti-établissement”, après les concessions faites aux créanciers du pays par l‘ancien Premier ministre Alexis Tsipras, chef du parti de la gauche radicale Syriza. (Guy Kerivel pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below