8 septembre 2015 / 20:34 / dans 2 ans

LEAD 2-Wall Street retrouve de la vigueur

* Le Dow a gagné 2,42%, le S&P-500 2,51% et le Nasdaq 2,73%

* Nouvelles mesures de soutien attendues en Chine

* GE prend 4,0% avec le feu vert à sa transaction avec Alstom (Actualisé avec changes et marché obligataire)

par Caroline Valetkevitch

NEW YORK, 8 septembre (Reuters) - La Bourse de New York est repartie franchement de l‘avant mardi après trois jours de fermeture, la progression des marchés chinois ayant entraîné les autres places mondiales dans leur sillage.

Après avoir perdu au moins 3% chacun la semaine dernière, les trois grands indices de Wall Street ont effacé la majorité de ces pertes et près de leurs plus hauts de séance.

Au retour d‘un week-end de trois jours, les investisseurs ont surmonté le climat de nervosité qui les agite depuis août en raison des incertitudes liées au ralentissement de l‘économie chinoise et au calendrier de relèvement des taux de la Réserve fédérale américaine.

L‘indice Dow Jones des 30 grandes valeurs a gagné 390,30 points, soit 2,42%, à 16.492,68 points. Le Standard & Poor‘s-500, plus large, a pris 48,19 points (2,51%) à 1.969,41 et le Nasdaq Composite a avancé de 128,01 points (2,73%) à 4.811,93.

Alors que la Bourse de New York était fermée pour cause de Labor Day aux Etats-Unis, les autorités chinoises ont pris lundi de nouvelles mesures pour tenter de ramener le calme sur leurs marchés, via notamment l‘instauration d‘un coupe-circuit en cas de fortes variations des cours de Bourse et une disposition fiscale favorable aux actionnaires de long terme.

L‘annonce mardi d‘une contraction plus forte que prévu des importations chinoises en août, en baisse pour un 10e mois consécutif, a été perçue par les investisseurs comme le signe annonciateur de nouvelles mesures de soutien à l‘activité de la part de la Chine.

“Nous avons quelques belles opportunités d‘achat après le mouvement de vente du mois d‘août et je pense que les gens commencent à en tirer avantage et à faire travailler leur argent”, déclare Larry Peruzzi, trader actions chez Cabrera Capital Markets à Boston.

“En Chine, il semble qu‘il y ait une volonté de poursuivre la politique de soutien, ce qui fait espérer une stabilisation de ces marchés.”

LA SANTÉ EN VEDETTE

Outre la Chine, les indicateurs en provenance d‘Europe, notamment les montants sans précédent atteints par le commerce extérieur allemand, ont contribué à porter les Bourses européennes et à soutenir les cours à New York.

Tous les indices sectoriels du S&P ont terminé dans le vert, notamment celui des valeurs industrielles (+2,79%), emmené par General Electric.

Le groupe américain a obtenu mardi le feu vert des autorités à la fois européennes et américaines au rachat de la branche énergie du français Alstom.

Le cours de son action a gagné 4,0% à 24,96 dollars.

Profitant de relèvements de recommandations, de l‘attente suscitée par la recherche sur de nouveaux traitements et d‘une effervescence dans le domaine des fusions-acquisitions, le secteur de la santé (+2,86%) a été le plus performant du jour.

Apple (+2,78%) a été l‘un des principaux soutiens de la cote après une information du New York Times selon laquelle le groupe fera des jeux vidéo une composante essentielle de son nouveau boîtier multimédia AppleTV qu‘il devrait dévoiler mercredi.

Le titre Teco Energy a bondi de 25,01%, plus forte hausse du S&P-500, à 26,34 dollars pour se rapprocher du montant que versera la canadienne Emera pour acquérir cette compagnie électrique.

Contre la tendance, Netflix (-3,89%) continue de souffrir depuis que le magazine Variety a rapporté qu‘Apple pourrait se lancer dans la création de contenus originaux pour de la vidéo à la demande.

Sur le marché obligataire, le rendement des Treasuries a grimpé, les investisseurs se préparant à la possibilité de voir la Fed relever ses taux la semaine prochaine pour la première fois en quasiment une décennie. Le rendement à 10 ans est monté à 2,19%, en hausse de six points par rapport à vendredi.

Le regain d‘appétit pour le risque a permis au dollar de gagner du terrain face au yen mais il a encore reculé face à l‘euro, à quasiment 1,12 dollar. (Bertrand Boucey pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below