7 septembre 2015 / 09:34 / dans 2 ans

Japon-Les analystes peu optimistes pour la croissance du S2

TOKYO, 7 septembre (Reuters) - Les analystes ont nettement abaissé leurs prévisions de croissance du second semestre au Japon, les derniers indicateurs économiques n‘engageant en rien les autorités à espérer encore un rebond de la consommation et des exportations suffisantes pour sortir le pays de la stagnation.

Le produit intérieur brut (PIB) révisé du deuxième trimestre sera publié mardi et les économistes interrogés par Reuters anticipent une contraction de 1,8% sur la période avril-juin, au lieu de -1,6% annoncé en première estimation. Cela se traduirait par une contraction de 0,4% d‘un trimestre sur l‘autre, identique à la première estimation.

“Le rebond de la consommation et des exportations a été faible en juillet”, observe Yoshiki Shinke, chef économiste de l‘institut d‘études Dai-ichi Life. “Il faudra peut-être attendre encore un peu plus pour que l‘économie émerge du marasme”.

Une enquête réalisée chaque mois par un organisme semi-public auprès de 41 cercles de réflexion montre que ces derniers anticipent dorénavant une croissance annualisée de 1,67% durant le trimestre en cours au lieu de 2,48% dans le rapport précédent, considéré comme le plus exhaustif qui soit disponible au Japon.

La baisse inattendue de la production industrielle en juillet n‘a fait que conforter le marché dans son opinion suivant laquelle toute reprise de la croissance économique durant le trimestre juillet-septembre sera limitée, le soin étant ainsi laissé à la Banque du Japon (BoJ) de développer encore un programme de relance économique déjà copieux.

En outre, le ralentissement économique de la Chine, partenaire commercial primordial du Japon, et ses récents déboires boursiers ne font rien pour arranger les affaires nippones.

Les primes de l‘été n‘ont guère augmenté, une déception pour la BoJ qui pensait que la faiblesse du yen et la chute des cours pétroliers doperaient les profits des entreprises et les encourageraient ainsi à accorder de généreuses augmentation à leurs personnels.

Les analystes ont aussi revu en baisse leur prévision de croissance du trimestre octobre-décembre, à 1,68% contre 1,89% projeté dans le rapport d‘août.

Ils pensent à présent que le Japon enregistrera une croissance de 1,11% durant l‘exercice fiscal clos le 31 mars 2016 contre 1,21% prévu en août.

Les prix de détail hors éléments volatils diminueraient de 0,14% durant la période juillet-septembre, par rapport aux trois mois comparables de 2014, là encore un mauvais point pour la BoJ qui vise une inflation de 2%.

La prochaine réunion de politique monétaire de la BoJ devrait déboucher sur un diagnostic plus pessimiste vis-à-vis des partenaires commerciaux du Japon et de ses exportations, estiment des sources.

Leika Kihara, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below