27 août 2015 / 22:35 / il y a 2 ans

LEAD 1-Carl Icahn cible le groupe minier Freeport-McMoran

(Actualisé avec réaction de Freeport, hausse en après-Bourse)

TORONTO, 27 août (Reuters) - L‘investisseur activiste Carl Icahn a révélé jeudi détenir 8,5% du capital du groupe minier Freeport-McMoran, en appelant de ses voeux des mesures pour corriger la sous-valorisation du titre.

Dans un avis financier, le financier américain dit vouloir engager un dialogue avec la direction et le conseil d‘administration du groupe basé dans l‘Arizona et il n‘exclut pas de demander un siège d‘administrateur.

Il ajoute avoir l‘intention d‘échanger sur “les pratiques de rémunération de la direction et la structure du capital, ainsi que la réduction des opérations présentant des coûts de production élevés”.

Quelques heures plus tôt, Freeport avait annoncé une réduction de 25% du budget d‘investissement de ses opérations minières et une réduction de 10% des effectifs de cette branche aux Etats-Unis pour faire face à la chute des cours du cuivre.

L‘annonce a fait s‘envoler le titre de 28,66% en clôture, à 10,19 dollars, alors qu‘il accusait une baisse de près de 60% depuis le début de l‘année.

Le titre, plus forte hausse de l‘indice S&P-500, a aussi profité du rebond des cours du cuivre après leurs plus bas des jours précédents.

A ce cours de clôture de 10,19 dollars, la participation de Carl Icahn est valorisée à 897 millions de dollars (798 millions d‘euros).

Dans les échanges d‘après-Bourse, l‘action Freeport poursuivait sa remontée à 12,18 dollars, un gain de près de 20%.

Si le titre maintient ce niveau lors de la séance de vendredi, il aura récupéré 50% en deux jours, de quoi effacer ses pertes du mois écoulé.

Dans un communiqué, Freeport a dit être ouvert à “tout apport constructif en vue de notre objectif commun d‘un renforcement de la valeur actionnariale.”

Icahn, qui n‘a pas hésité à défier Apple et d‘autres grands groupes américains, vient tout récemment de s‘inviter au capital de Cheniere Energy, producteur américain de gaz naturel liquéfié, qui lui a offert deux semaines plus tard deux sièges à son conseil d‘administration.

Selon la firme de recherche Activist Insight, au moins 250 entreprises américaines ont été prises pour cible par des investisseurs activistes cette année, soit deux fois plus qu‘en 2012. (Michael Flaherty, Véronique Tison pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below