18 juin 2015 / 06:19 / dans 2 ans

Chine/Indicateurs-Bond en avant des investissements à l'étranger

PEKIN, 18 juin (Reuters) - Les indicateurs économiques de la Chine publiés depuis le début du mois:

* HAUSSE DE 47,4% DES INVESTISSEMENTS CHINOIS À L‘ÉTRANGER

Les investissements chinois à l‘étranger ont bondi de 47,4% au cours des cinq premiers mois de l‘année, à 278,4 milliards de yuans (39,36 milliards d‘euros), selon des données officielles publiés jeudi, réduisant l‘écart avec les investissements étrangers dans le pays.

Sur la même période, les investissements directs étrangers en Chine ont augmenté de 10,5% par rapport à la même période de l‘an dernier, à 331,0 milliards de yuans, un léger ralentissement par rapport aux quatre premiers mois (+11,1%).

Le gouvernement pousse ses entreprises à investir à l‘étranger pour freiner la progression rapide des réserves de devises et favoriser leur compétitivité à l‘international.

* LE PRIX MOYEN DES LOGEMENTS EN BAISSE DE 5,7% SUR UN AN

18 juin - Le prix moyen des logements neufs a augmenté en mai pour la première fois en 13 mois, suggérant que le marché immobilier à touché un plancher, montrent les données publiées jeudi par le Bureau national des statistiques (NBS).

La hausse est de 0,2% par rapport au mois d‘avril, première progression depuis mai 2014. Les prix avaient stagné en avril.

Sur un an, les prix baissent pour le neuvième mois consécutif, de 5,7% sur les 70 principales villes de Chine suivies par NBS, après une baisse de 6,1% en avril. La baisse est de 2,3% à Pékin et à Shanghaï, toujours sur un an.

Les stocks de logements et les constructions d‘immeubles pourraient toutefois continuer à peser sur la croissance chinoise. La déprime du marché immobilier est l‘un des facteurs du ralentissement subi par la deuxième puissance économique mondiale. Le secteur immobilier pèse à hauteur de quelque 15% du produit intérieur brut (PIB) du pays.

* PRÊTS BANCAIRES ET MASSE MONÉTAIRE S‘ACCÉLÈRENT

11 juin - Les banques chinoises ont accordé pour 900,8 milliards de yuans (128,8 milliards d‘euros) de nouveaux prêts en mai, un montant conforme aux attentes et en nette hausse par rapport à celui de 707,9 milliards enregistré en avril, a annoncé jeudi la Banque populaire de Chine (PBoC).

La masse monétaire M2 a quant à elle augmenté de 10,8% en rythme annuel le mois dernier, une croissance supérieure aux attentes puisque les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un chiffre de 10,5%, après +10,1% en avril.

La croissance de l‘encours des prêts bancaires a atteint 14,0% en rythme annuel, contre +13,9% attendu.

Le financement social total, une mesure plus large des liquidités dans l‘économie, a atteint 1.220 milliards de yuans en mai, contre 1.050 milliards le mois précédent.

* LES INVESTISSEMENTS EN ACTIFS FIXES DÉÇOIVENT

11 juin - Les investissements en actifs fixes en Chine ont augmenté de 11,4% sur un an sur la période janvier-mai, montrent les statistiques officielles publiées jeudi, une croissance inférieure aux attentes.

Le chiffre de mai est le plus faible enregistré depuis 2000.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une hausse de 12% en rythme annuel, comme en avril.

Tableau

* PRODUCTION INDUSTRIELLE EN HAUSSE DE 6,1% SUR UN AN EN MAI

11 juin - La production industrielle chinoise a augmenté de 6,1% sur un an au mois de mai, une progression légèrement meilleure qu‘attendu, montrent les statistiques publiées jeudi.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une hausse de 6,0% après le chiffre de 5,9% enregistré en avril.

D‘un mois sur l‘autre, la production industrielle a augmenté de 0,52%.

Tableau

* Les VENTES AU DÉTAIL ACCÉLÈRENT LÉGÈREMENT

11 juin - Les ventes au détail en Chine ont augmenté de 10,1% sur un an en mai, montrent les statistiques officielles publiées jeudi.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une hausse de 10,1% après le chiffre de 10,0% enregistré en avril.

Tableau

* LA HAUSSE DES INVESTISSEMENTS IMMOBILIERS RALENTIT

11 juin - La croissance des investissements dans le secteur immobilier en Chine a ralenti sur les cinq premiers mois de l‘année, à 5,1% par rapport à la période correspondante de l‘an dernier, montrent les statistiques officielles publiées jeudi.

Sur janvier-avril, leur hausse avait atteint 6% en rythme annuel.

Les ventes de surfaces constructibles ont elles diminué de 0,2% sur les cinq premiers mois de 2015 après avoir chuté de 4,8% sur janvier-avril.

Tableau

* LES PRIX À LA CONSOMMATION RALENTISSENT À 1,2% EN MAI

9 juin - La hausse des prix à la consommation a ralenti à 1,2% en mai sur un an, alors que les analystes attendaient une inflation à 1,3% après 1,5% en avril, selon les chiffres publiés mardi par le bureau national de la statistique.

Les prix à la production continuent pour leur part de baisser pour le 38e mois consécutif. Ils ont reculé de 4,6% en mai. Le marché anticipait une baisse de 4,5% après un repli de 4,6% en avril.

Les autorités chinoises, qui ne veulent pas reproduire l‘exemple de la “décennie perdue” du Japon, où la déflation persistante avait lourdement pesé sur la croissance économique dans les années 1990, ont fixé à 1% le seuil sous lequel l‘inflation ne doit pas tomber sans déclencher de réaction.

* EXCÉDENT COMMERCIAL DE $59,5 MDS EN MAI

8 juin - Les exportations ont reculé moins que prévu en mai tandis que les importations ont baissé beaucoup plus que prévu, ce qui se traduit par un excédent commercial supérieur aux attentes, selon des données publiées lundi par les services de douanes.

Cet excédent est ainsi ressorti à 59,5 milliards de dollars alors que les économistes interrogés par Reuters avaient anticipé un surplus de 44,95 milliards.

Libellées en dollars, les exportations ont baissé de 2,5% par rapport à mai 2014 et les importations de 17,6%.

Les économistes avaient tablé sur respectivement sur -5,0% et -10,7%.

* QUATRIÈME MOIS DE SUITE DE CROISSANCE DES SERVICES

3 juin - La croissance du secteur des services s‘est accélérée en mai, avec notamment la plus forte hausse des nouvelles affaires en trois ans, selon le résultat d‘une enquête qui constitue une rare bonne nouvelle pour un gouvernement soucieux de redynamiser une économie qui bat de l‘aile.

L‘indice PMI de HSBC/Markit a été de 53,5 le mois dernier, contre 52,9 en avril. Il est ainsi au-dessus de la barre de 50 séparant croissance et contraction d‘une activité pour le quatrième mois de suite.

La composante nouvelles affaires est ressortie à 54,4, contre 52,8 en avril, au plus haut depuis le niveau de 54,7 de mai 2012.

Les embauches ont de leur côté connu leur progression la plus marquée depuis janvier 2013.

Ces données plutôt positives n‘empêchent pas les économistes de penser que Pékin va vraisemblablement être contraint de prendre de nouvelles mesures de soutien à l‘économie.

* L‘INDICE PMI MANUFACTURIER HSBC/MARKIT RESTE SOUS 50

1er juin - Le secteur manufacturier connu en mai un troisième mois consécutif de contraction en raison notamment du plus fort recul en près de deux ans des commandes à l‘exportation, selon l‘enquête auprès des directeurs d‘achat de HSBC/Markit rendue publique lundi.

L‘indice PMI de HSBC/Markit a été en mai de 49,2 en version définitive, soit à peine mieux que sa version préliminaire de 49,1 et que son niveau d‘avril à 48,9.

Il demeure ainsi sous la barre des 50 séparant contraction et croissance de l‘activité.

Le sous-indice des nouvelles exportations s‘est effondré à 46,7, un plus bas depuis juin 2013, ce qui est nettement moins que le 50,3 enregistré en avril.

La production industrielle s‘est contractée pour la première fois de l‘année avec un sous-indice inférieur à 50.

L‘emploi a reculé pour le 18e mois consécutif mais à un rythme moins fort qu‘en mars et avril.

* RECUL DE L‘INDICE PMI DES SERVICES

1er juin - La croissance du secteur des services a légèrement fléchi en mai, montre l‘indice officiel des directeurs d‘achat (PMI) publié lundi, qui renforce le scénario d‘un ralentissement général de la deuxième économie mondiale.

L‘indice PMI non-manufacturier a reculé à 53,2 en mai, après 53,4 en avril et 53,7 en mars, a annoncé le Bureau national des statistiques. Il reste néanmoins nettement au-dessus de la barre des 50, ce qui témoigne d‘un développement de l‘activité.

Les entreprises de services ont globalement mieux résisté au ralentissement économique que le secteur manufacturier en Chine mais elles semblent tout de même en ressentir les effets depuis quelques mois.

* L‘INDICE PMI MANUFACTURIER OFFICIEL EN LÉGÈRE HAUSSE

1er juin - L‘activité industrielle a comme prévu à peine accéléré en mai, selon l‘indice officiel des directeurs d‘achat du secteur.

L‘indice PMI manufacturier publié lundi par le Bureau national des statistiques a atteint 50,2 en mai après 50,1 en avril et en mars et 49,9 en février. Ce niveau est conforme à la prévision des analystes interrogés par Reuters.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below