18 mai 2015 / 06:44 / il y a 3 ans

LEAD 2-Jacques Stern quitte Edenred, la Bourse s'inquiète

* Départ le 31 juillet pour la société suisse Global Blue

* Jacques Stern dirigeait Edenred depuis sa création en 2010

* Le recrutement d‘un successeur, en interne ou externe, a débuté

* L‘action accuse la plus forte baisse du SBF 120 (Actualisé avec précisions, cours et commentaire)

par Gilles Guillaume

PARIS, 18 mai (Reuters) - Edenred a annoncé lundi le départ prochain de son PDG Jacques Stern, l‘artisan de la scission avec Accor qui a donné naissance au spécialiste des services prépayés en 2010.

Agé de 50 ans, Jacques Stern a dirigé Edenred cinq ans durant après 20 années passées au sein du groupe hôtelier Accor. Il quittera ses fonctions actuelles le 31 juillet pour devenir directeur général du leader mondial de la gestion de remboursement de TVA, la société suisse Global Blue.

“Dans un cadre très différent, puisque là c‘est un cadre privé, où je serai actionnaire personnellement de la société que je dirigerai, j‘ai voulu (...) un nouveau challenge”, a expliqué Jacques Stern à Reuters.

Cette annonce a pris le marché par surprise, et l‘action Edenred perdait 2,9% à 22,75 euros vers 10h20, accusant ainsi la plus forte baisse de l‘indice SBF 120 (-0,01%).

“Jacques Stern était plutôt apprécié, il a su faire évoluer la société, et il y a peu de visibilité sur la personne qui va le remplacer”, commente un analyste du secteur. “Mais les fondamentaux de la société sont intacts.”

Dans le communiqué annonçant le départ de son PDG, Edenred a d‘ailleurs confirmé ses objectifs, notamment une croissance du volume d‘émission comprise entre 8% et 14% par an, un taux de transformation opérationnel supérieur à 50% et une croissance de la marge brute d‘autofinancement (FFO) de plus de 10% par an.

“Le départ de Jacques Stern reste une mauvaise nouvelle pour le cours de Bourse, car il était apprécié”, ajoute Exane dans une note. “Il avait piloté la scission Accor-Edenred avec beaucoup d‘efficacité, et menait depuis une stratégie très proactive, notamment en matière de digitalisation et de développement des solutions prépayées. A nos yeux, ces grands piliers devraient perdurer, même sous un management différent.”

PROCESSUS DE SUCCESSION ENCLENCHÉ DIMANCHE

Edenred a indiqué que son conseil d‘administration remerciait Jacques Stern “d‘avoir mené avec succès la mission qui lui avait été confiée”. Le conseil, qui s‘est réuni dimanche, a enclenché aussitôt le processus de succession.

Jacques Stern a indiqué que le comité des nomination avait pour objectif de lui trouver un successeur, en interne ou en externe, si possible d‘ici la fin juillet.

“Si ce n‘est pas le cas, le conseil a déjà envisagé une option de repli, donc le groupe sera managé”, a-t-il souligné.

“L‘équipe de direction est très solide, la plupart des personnes sont là depuis dix à quinze ans, dans un métier qui est très ‘multilocal’ (...) donc je suis absolument serein sur la capacité de l‘équipe à manager les choses.”

Interrogé sur une éventuelle scission future entre les fonctions de président et de directeur général, il a répondu que le sujet ne faisait pas aujourd‘hui l‘objet d‘une réflexion, mais que la question pourrait aussi dépendre des candidats.

Jacques Stern présentera encore les résultats semestriels du groupe Edenred le 24 juillet prochain. Le 1er août, il rejoindra Global Blue, société appartenant au fonds de private equity Silver Lake Partners. (Avec Leila Abboud et Dominique Vidalon, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below