12 mai 2015 / 08:59 / il y a 3 ans

GB/Indicateurs-Hausse marquée de la production industrielle

LONDRES, 12 mai (Reuters) - Les principaux indicateurs macroéconomiques britanniques publiés ce mois-ci :

* LA PRODUCTION INDUSTRIELLE AUGMENTE PLUS QUE PRÉVU

12 mai - La production industrielle a enregistré en mars sa plus forte hausse en six mois, selon des données officielles publiées mardi, qui montrent un rebond inattendu de l‘extraction de pétrole et de gaz et qui devraient apaiser les craintes d‘un ralentissement économique du pays.

L‘Office des statistique nationales(ONS) précise ainsi que la production industrielle a augmenté de 0,5% après +0,1% en février. Les économistes interrogés par Reuters attendaient en moyenne une production inchangée.

La production manufacturière a crû de 0,4% en mars, un taux égalament supérieur aux attentes des économistes, après une hausse (révisée) de 0,5% en février.

Par rapport à mars 2014, la production industrielle dans son ensemble a augmenté de 0,7% et la production manufacturière de 1,1%, contre respectivement des hausses de 0,2% et de 1,0% attendues par les économistses.

Sur l‘ensemble du premier trimestre, la production industrielle a augmenté de 0,1% par rapport aux trois derniers mois de l‘année alors que l‘ONS avait retenu un recul de 0,1% dans sa première estimation de produit intérieur brut (PIB).

L‘ONS a toutefois précisé que ce seul élément ne suffisait pas à laisser entrevoir une révision à la hausse du PIB, dont une deuxième estimation doit être publiée le 29 mai.

Fin avril, l‘ONS avait dit que le PIB avait augmenté de 0,3% au premier trimestre 2015 contre +0,6% sur les trois derniers mois de 2014.

L‘extraction de pétrole et de gaz a augmenté de 4,9% sur le mois, hausse la plus marquée depuis février 2014. Mais, sur un an, cette extraction, plombée par la baisse des cours du pétrole et une hausse des coûts de production dans la mer du Nord, est en repli de 5,1%.

Tableau:

* DÉFICIT MARCHAND PLUS ÉLEVÉ QUE PRÉVU EN MARS

8 mai - Le déficit des échanges de biens a été plus important que prévu en mars en Grande-Bretagne, dont la balance commerciale s‘est dégradée au cours du premier trimestre, montrent les données publiées vendredi par l‘Office de la statistique nationale (ONS).

Ce déficit s‘est établi à 10,122 milliards de livres sterling (13,923 milliards d‘euros) en mars après 10,799 milliards en février, mois pour lequel il a été révisé en forte hausse, de 459 millions par rapport à la première estimation.

Les économistes s‘attendaient à un déficit de 9,8 milliards de livres en mars.

Avec l‘excédent dégagé dans le secteur des services, le déficit commercial de la Grande-Bretagne s‘est réduit d‘un peu plus de 500 millions de livres à 2,817 milliards en mars, mais il s‘est creusé sur l‘ensemble du premier trimestre à 7,481 milliards après 5,968 milliards sur les trois derniers mois de 2014.

Un responsable de l‘ONS a dit que cette situation ne freinerait que très légèrement la croissance de l‘activité au premier trimestre, période sur laquelle les exportations ont reculé de 3,6% et les importations de 1,9%.

Tableau

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below