9 mai 2015 / 12:52 / il y a 3 ans

LEAD 6-Accident d'un avion de transport militaire en Espagne, 4 morts

(Précisions, Rajoy)

par Marcelo del Pozo

MADRID, 9 mai (Reuters) - Un avion de transport militaire Airbus A400M Atlas s‘est écrasé samedi dans un champ lors d‘un vol d‘essai près de l‘aéroport San Pablo de Séville, dans le sud de l‘Espagne, ont annoncé les autorités de Madrid.

Quatre des six personnes qui se trouvaient à bord ont été tuées, les deux autres sont grièvement blessées. Les membres d‘équipage étaient des employés d‘Airbus, tous de nationalité espagnole, a précisé la compagnie.

Il s‘agit du premier accident impliquant un Airbus A400M, modèle qui est entré en service en 2013 et qui est assemblé à Séville.

A la suite de ce crash, la Royal Air Force (RAF) britannique a décidé de maintenir au sol ses deux avions de ce type et l‘armée de l‘air allemande a pris la même décision pour l‘unique appareil en sa possession.

L‘A400M s‘est écrasé vers 13h00 (11h00 GMT) dans un champ à environ un kilomètre et demi au nord de l‘aéroport, un quart d‘heure après son décollage. Il effectuait son premier vol d‘essai, a dit Airbus.

Selon un témoin cité par le journal El Mundo, il a viré à gauche et a heurté un pylône électrique en tentant un atterrissage d‘urgence.

Le quotidien El Pais rapporte que l‘équipage avait détecté un problème et avait demandé l‘autorisation d‘atterrir.

Les télévisions ont montré des images d‘une colonne de fumée s‘élevant du site de l‘accident et des pompiers arrosant avec leurs lances à eau les débris fumants de l‘avion.

Le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, a annulé les réunions électorales qu‘il devait tenir dans la journée en vue des élections municipales du 24 mai et s‘est rendu sur place.

EXPERTS SUR PLACE

Airbus a précisé dans un communiqué que l‘appareil était destiné à l‘armée turque et devait être livré le mois prochain. Des experts d‘Airbus et du gouvernement espagnol ont été dépêchés sur place.

L‘A400M Atlas, dont le projet de 20 milliards d‘euros a été porté par sept pays de l‘Otan (Belgique, France, Espagne, Grande-Bretagne, Allemagne, Luxembourg et Turquie), est un quadrimoteur à hélices polyvalent destiné à remplacer les C-130 Hercules américains et C-160 Transall franco-allemands.

Ce programme, le plus important de la défense européenne, a connu des problèmes de surcoût et les premières livraisons ont eu lieu avec plus de trois ans et demi de retard sur les prévisions initiales.

La Turquie est l‘un des huit pays qui en ont passé commande pour le moment.

“Un tel accident n‘est pas bon pour notre industrie (...) Il faut voir s‘il est dû à des circonstances précises ou si une erreur a été commise”, a dit Mariano Rajoy aux journalistes près du site du crash.

Il a précisé que le ministre espagnol de la Défense rencontrerait dimanche ses homologues français et allemand.

Le ministère britannique de la Défense a annoncé que la Royal Air Force suspendait les opérations de ses Airbus A400M à la suite de cet accident. La RAF a déjà reçu deux des 22 appareils qu‘elle a commandés.

L‘Allemagne a aussi décidé de maintenir au sol “jusqu‘à nouvel ordre” l‘unique A400M dont dispose actuellement la Luftwaffe.

Les sept pays à l‘origine du programme ont commandé au total 170 appareils. La Malaisie, seul client à l‘exportation, en a commandé quatre. Chaque A400M coûte un peu plus de 100 millions d‘euros. (Avec Jesus Aguado, Tamara Farinas, Sonya Dowsett et Tim Hepher; Tangi Salaün et Guy Kerivel pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below