13 avril 2015 / 06:13 / dans 3 ans

** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

PARIS/LONDRES, 13 avril (Reuters) - Les Bourses européennes sont attendues stables ou en légère hausse lundi à l‘ouverture, prolongeant leur mouvement de hausse de la semaine dernière dans l‘espoir que la faiblesse de l‘euro profite aux entreprises de l‘union monétaire.

La monnaie unique recule encore de 0,1% à 1,0592 dollar après avoir touché vendredi un plus bas de plus de trois semaines à 1,0567, le plan de rachats d‘actifs de la Banque centrale européenne (BCE) engagé en mars continuant à peser sur la devise.

Les inquiétudes concernant l‘issue des négociations en cours entre Athènes et ses créanciers contribuent également au recul de l‘euro.

D‘après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait gagner jusqu‘à 0,1% à l‘ouverture et le Dax à Francfort 0,16%. Le FTSE à Londres pourrait être quasiment inchangé (+0,04%).

La Bourse de Tokyo a fini sur une note stable, à l‘issue d‘une séance marquée par quelques prises de profits sur des valeurs vedettes telles que Toyota Motor à la suite du franchissement de la barre des 20.000 points par l‘indice Nikkei la semaine dernière.

L‘indice boursier Asie-Pacifique, hors Japon gagnait environ 0,1%, retrouvant ses plus hauts depuis septembre atteint la semaine dernière, malgré l‘annonce que les exportations chinoises ont baissé de 15% le mois dernier sur un an, ce qui a surpris les marchés et conforté les anticipations de nouvelles mesures de soutien à la croissance de Pékin.

La Bourse de New York a parachevé vendredi sa semaine de progression par une nouvelle séance de hausse, les investisseurs saluant le plan de cession d‘actifs et le vaste programme de rachat d‘actions annoncés par General Electric GE.N, qui pense ainsi pouvoir reverser jusqu‘à 90 milliards de dollars à ses actionnaires d‘ici 2018.

Sur le front du pétrole, le Brent progresse légèrement après ses fortes hausses de la veille sur des anticipations de hausse des cours avec le ralentissement du forage aux Etats-Unis mais les analystes restent baissiers.

Le secteur minier devrait perdre encore du terrain alors que Citigroup prédit que le cours du minerai de fer va chuter à 36 dollars la tonne au troisième trimestre et se maintenir sous les 40 dollars pour le reste de l‘année en raison d‘une augmentation de la production des grands groupes miniers sur fond de déclin de la demande chinoise.

VALEURS À SUIVRE

* La France et l‘Inde ont conclu vendredi un accord pour la livraison de 36 Rafale de DASSAULT AVIATION fabriqués en France, le second contrat à l‘export scellé pour l‘avion de combat français après celui avec l‘Egypte.

* AIRBUS a par ailleurs indiqué avoir cédé près de 1,73 million d‘actions DASSAULT, soit environ 18,75% du capital du constructeur aéronautique français, un montant qui tient compte de l‘option de sur-allocation accordée par le groupe européen aux banques teneurs de livre associés à cette opération annoncée le 25 mars.

Il n‘est pas question pour AIRBUS de renoncer à son très gros porteur A380, déclare le PDG du groupe aéronautique européen Fabrice Brégier dans une interview aux Echos.

* AREVA a annoncé vendredi deux accords dans le cadre du projet EPR de Jaitapur en Inde en marge de la visite à Paris du Premier ministre indien, Narenda Modi.

* VIVENDI, qui a amassé un trésor de guerre après une cascade de cessions, n‘a pas l‘intention de faire une offre de rachat visant le groupe français de médias LAGARDÈRE, a déclaré samedi un porte-parole. Une source avait indiqué à Reuters que Vivendi aurait fait il y a quelques semaines une offre de 3,3 milliards d‘euros, faisant écho à une information rapportée par le magazine L‘Express début avril.

* LVMH /CA du T1 (après Bourse).

* VOLKSWAGEN. Ferdinand Piech, président du conseil de surveillance du groupe automobile allemand, a paru dimanche un peu plus isolé au sein du groupe automobile allemand après ses critiques à l‘encontre du président du directoire Martin Winterkorn.

* JULIUS BAER n‘a pas discuté d‘une fusion avec CREDIT SUISSE , a déclaré le directeur général de la banque, cité dimanche par l‘hebdomadaire Schweiz am Sonntag.

* SIEMENS a vu son chiffre d‘affaires en Russie fondre environ de moitié en raison des difficultés économiques de ce pays, estime Joe Kaeser, président du directoire du groupe industriel allemand, cité par Bild am Sonntag.

* Tableau des principaux marchés mondiaux : (Avec Blaise Robinson, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Patrick Vignal)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below